Ce qui a changé ( ou pas ) en moi depuis que je suis devenue Maman…

Sans être très originale aujourd’hui, je vais commencer par souhaiter une bonne fête à toutes les Mamans ( et les futures ) qui me lisent! Ce jour que beaucoup considèrent comme une fête commerciale garde une saveur particulière pour moi cette année: c’est ma première fête des mères! Alors « commerciale » oui peut-être, n’empêche que cette fête je vais la savourer ce dimanche, car comme j’en rêvais depuis longtemps je me suis levée ce matin en me disant « je suis une Maman moi aussi« …

Devenir une Maman a toujours été une évidence pour moi, depuis petite je savais qu’un jour je fonderais une famille, et qu’elle me comblerait de bonheur. Ce rôle je l’ai très tôt considéré comme l’accomplissement de ma vie, comme un rêve, un but. Et je savais que ce rêve ne serait pas forcément le plus facile à réaliser. Notre société veut qu’on mette plus de temps à trouver « la bonne personne », à avoir « une situation stable » que les générations précédentes. J’ai donc accepté les règles du jeu, car je voulais que tout soit parfait. Je voulais un super Papa et non un simple géniteur, je voulais offrir à mes enfants une vie décente, dans laquelle le mot « privation » n’existerait ( presque ) pas. Et puis petit à petit la vie m’a offert de précieux indices, qui m’ont fait comprendre qu’il était temps. Je pense que le destin était encore plus pressé que moi, à en voir la vitesse avec laquelle ce petit bout de vie est apparu en moi! A peine le temps de me faire à l’idée que oui ça y est je serais Maman un jour, qu’elle était déjà bien au chaud. J’ai appris ma grossesse un 23 décembre, et j’ai réalisé que je venais de recevoir le plus beau des cadeaux de Noël. Tout simplement. Mais la vie est malicieuse, elle ne m’avait pas prévenue que le temps passerait aussi vite. Me voilà déjà Maman d’une adorable princesse de 8 mois et demi. Quasiment la durée d’une grossesse. Il est alors temps pour moi de dresser un petit bilan: devenir Maman, ça a changé quoi en moi? Et puis au contraire, qu’est ce qui n’a pas tant changé?

Forcément un bébé ça change une vie…

  • Un être de plus à aimer. Voilà le principal changement en fait. Et pas n’importe quel être: MA fille, Aïnoha, le petit amour de ma vie quoi. Avant dans mon coeur il y en avait du monde, famille, amis, puis un jour il y a eu LUI, qui a pris un peu plus de place, et puis maintenant ELLE, qui a demandé encore plus d’espace. Mon cœur s’est agrandi, oui chacun a gardé sa place, mais ce petit bébé en prend désormais une grande partie. La vie m’a malheureusement enlevé des êtres chers, mais là quel cadeau! J’ai l’impression de déborder d’amour.
  • Et du coup j’ai l’impression d’être devenue une bisounours: je pardonne à tout le monde, je prône l’amour plutôt que la guerre. Moi qui m’énervait  intérieurement) pour un rien au volant, qui n’a aucune patience avec les gens, je me surprend à pardonner, à compatir. Je suis tellement heureuse que plus rien ne m’atteint en fait, tout devient secondaire. Je suis certaine que mes camarades d’embouteillages le matin me préfèrent comme ça!
  • J’ai pris une énorme bouffée de confiance en moi. Oui ça je le sentais déjà durant ma grossesse, comme si mon ventre rond m’avait offert une place de choix dans la société. Mais je le sens vraiment au quotidien, surtout depuis mon retour récent au boulot ( hélas…). Je suis une Maman, j’ai donné la vie, je m’occupe à plein temps de ce petit cœur. Inconsciemment sans doute ça me donne envie de m’imposer plus qu’avant, d’inspirer le respect. Oui je veux qu’on me respecte, je veux exister. Je veux que plus tard ma fille voit en moi une femme digne, qui lui donnera l’exemple. Je fais plus jeune que mon âge, c’est de famille. Alors souvent surtout dans le milieu professionnel on s’adresse à moi comme à « la petite jeune », et ça je ne l’ai jamais supporté, même si ce n’est pas mal intentionné. Avant je laissais passer, maintenant je contre attaque. Je me sens femme tout simplement.
  • Oui je me sens femme, et non plus « fille ». Mon corps a donné la vie, a nourri. Il a rempli pleinement son rôle, celui pour lequel la nature l’a conçu. Sans changer mon look vestimentaire, mon maquillage ni ma coiffure, c’est mon attitude qui a changé…
  • Je cherche encore un peu mes abdos, même si ma routine sportive porte ses fruits. Il fallait bien un revers à cette jolie médaille… Si jamais vous les retrouvez…faites moi signe…on sait jamais.
  • Nos samedis soir ciné-Mc do me manquent un peu parfois, mais heureusement Dieu a inventé le téléchargement! Alors les films maintenant c’est blottis sur le canapé…( Et puis le Mc do lui fait toujours partie de ma vie, ouf ).
  • Les gens demandent un peu plus souvent de mes nouvelles ( enfin de SES nouvelles )… mais bon c’est toujours sympa.
  • Chaque sortie est minutieusement pensée et réfléchie. Oui fini la virée improvisée au centre commercial: je m’y prépare dès la veille afin de partir sur le bon horaire pour ne pas faire l’impasse sur une sieste ou un repas.
  • On ajoute systématiquement une heure à nos trajets en voiture. Et oui la pause manger-caca-couche c’est devenu sacré…
  • Je n’ai ( presque ) plus peur du milieu médical. Du moins plus autant. Littéralement phobique je ne dormais pas durant une semaine avant une prise de sang. Maintenant je pleure juste un peu quand on me pique. Et c’est tout. Si si.
  • J’ai une raison en béton de me battre en cas de cou de mou. Une motivation à toute épreuve. Que je sois malade, fatiguée, ou affectée moralement, ça ne dure plus. Je me remet vite sur pieds, car impossible de flancher maintenant: un petit bébé compte sur moi. Un sourire et hop ça repart!
  • Je n’arrive plus à me concentrer autant qu’avant: toutes mes pensées sont pour Elle. Délai d’attente dépassé, fin d’un film oubliée, boulettes au boulot… bref j’apprend à faire avec car ça risque de ne pas changer de suite… je l’aime trop.
  • Et puis dernier changement de taille… on m’appelle La Maman d’Aïnoha. Partout: chez la pédiatre, à la crèche, au LAEP… Et ça c’est la plus jolie appellation qu’on pouvait me donner!

 

Et puis il y a des choses qui n’ont pas changé…

  • La solidité de notre couple. Mise à rude épreuve, on a pas flanché. Bien au contraire, on souhaite s’engager un peu plus… Notre complicité est restée intacte, et ça ça me tenait vraiment à cœur. J’ai besoin de Lui dans ma vie, et maintenant plus que jamais…
  • Mon poids: tous mes kilos de grossesse envolés, je rentre dans mes anciens jeans sans problème. OUF! Parce que j’aurais réellement eu du mal à accepter une image de moi trop différente de celle que j’ai été avant. Je l’avoue, le physique oui ça compte pour moi.
  • Ma maison reste ( pour le moment ) aussi propre et rangée qu’avant. Non sans mal mais elle l’est. Il y a juste quelques éléments colorés et sonores qui font désormais partie du décor, mais ça ça ne me dérange pas. Aïnoha est encore petite, alors je vous vois venir… On en reparle dans quelques années n’est ce pas!
  • Notre rituel du samedi soir est respecté: un bon repas et un bon film. Certes on ne va plus au cinéma, mais le resto n’est pas interdit aux bébés, et pour les jours de flemme merci la livraison à domicile.
  • Je déteste toujours autant cuisiner. Désolée chéri. Alors oui j’aimerais que ma fille mange bien, mange sain, et je ferais les efforts nécessaires… de temps en temps c’est déjà bien. Heureusement il y a Findus…
  • Je n’aime toujours pas les gens. « ça te ferait du bien de sortir, de voir du monde, de ne pas être qu’une Maman »… Oui… mais non en fait. Laissez moi.
  • Pour mon plus grand soulagement mes grasses mats font toujours partie de ma vie. Oui un bébé qui dort jusqu’à 11h c’est juste le rêve. Les mauvaises langues me disent que ça ne durera pas, alors j’en profite à fond.
  • J’aime toujours autant prendre soin de moi. Je suis coquette, et la grossesse puis la maternité n’y ont rien changé. Mes rituels beauté sont indispensables chaque semaine, je ne fais jamais l’impasse dessus. C’est mon plaisir, mon moment rien qu’a moi. J’en ai toujours autant besoin. Ma salle de bain et moi avons encore de longues heures à passer ensemble ça c’est certain…

21766801_10213236110033966_4469605693398229846_n

Pour résumer je dirais que ce nouveau rôle ne m’a vraiment apporté que du positif. Je reste agréablement surprise par mon quotidien, ayant entendu diverses remarques qui me conseillaient de « profiter » avant d’avoir des enfants car la vie n’était plus la même. En fait non, je profite toujours autant. Et même plus. Je n’ai pas l’impression d’avoir dû renoncer à quoi que ce soit, ni d’avoir fait des sacrifices ( à part les 9 mois de privation de sushis bien entendu…). Mais ça je le sentait depuis bien longtemps. Je n’ai jamais vraiment prêté attention aux « on dit« , car au fond de moi je savais que j’étais prête, que c’était ce que je voulais. J’étais prête depuis longtemps, c’est peut-être pour ça que je vis les choses si bien? Aïnoha y est pour beaucoup aussi dans cette positivité: c’est un bébé toujours de bonne humeur, qui ne pleure que rarement. Sa patience, sa douceur de vivre, notre complicité, tous ces éléments font que notre quotidien est serein, et donc que je me sente si épanouie. Je sais que beaucoup de Mamans sont parfois déstabilisées par la réalité de leur quotidien une fois que bébé est là, car l’image de leur vie est alors trop différente de ce qu’elles s’étaient imaginé. Je les appelle les Mamans courage, car elles ont beaucoup de paramètres inattendus à gérer. J’aurais pu en faire partie. Mais je ne fais qu’admirer leur force. Je vis ma vie de Maman avec douceur et facilité pour le moment, en me retournant souvent avec émotion sur ces mois qui s’écoulent si vite.

Devenir parent ça bouleverse, ça surprend, mais ça ne déçoit jamais…

 

Et chez vous les Mamans… qu’est-ce qui a changé? Ou pas… Je vous souhaite en tout une très bonne fête, avec une énorme pensée pour celles qui auront la chance de recevoir un petit cadeau fait main!

Publicités

16 commentaires sur “Ce qui a changé ( ou pas ) en moi depuis que je suis devenue Maman…

Ajouter un commentaire

  1. En fait, je me retrouve dans tous tes éléments de changement! Notamment le côté vie du bon côté et prise de confiance en soi (moi aussi je fais plus jeune que mon âge et ça me fait sourire quand les gens s’étonnent que j’aie déjà une fille). Je ferai la mauvaise langue en te disant d’expérience qu’en effet, le désordre viendra mais il ne reste plus qu’à le ranger chaque soir, comme je le fais! Quant aux grasses mats, La Bête dormait parfois jusqu’à 9h à l’âge de ta fille. En ce moment, c’est 6h30… -_- Si on te raconte que l’acquisition de la marche la fera dormir plus, souris et n’en pense pas un mot, c’est une ARNAQUE! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. J’en prend bonne note! 😊😊 Aïe 6h30 c’est dur… chez nous ( pour l’instant… ) c’est 10h30. Mais malheureusement on sera sans doute obligés de la décaler un peu ( j’ai horreur de ce mot, je le trouve tellement contre nature pour un bébé!). Et oui la directrice de la crèche n’acceptera pas qu’elle soit la seule à prendre son repas à 14h30 😣😣. Tiens toi aussi tu fais plus jeune? Ouf je me sens moins seule! Dis toi que l’année dernière je me suis faite draguer par un lycéen… l’horreur 😂😂

      J'aime

  2. J’ai passé ma journée à me dire que c’était ma dernière fête des mères en tant que fille uniquement. l’année prochaine je serai également maman !!! Du changement en perspective !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci! Alors je l’avais entendu une fois durant mon adolescence et j’ai eu le coup de coeur, sans en savoir plus j’étais certaine que ma fille s’appellerait comme ça. Quand le coup de foudre a été partagé par le Papa c’est durant ma grossesse qu’on a lu que c’est d’origine basque espagnol, et que ça veut dire « vierge Marie ». Mais bon on est pas basques ni espagnols tu vois 😊.

      J'aime

  3. Coucou, bien entendu beaucoup de points communs également. Les premiers temps avec bébé je les ai trouvé plutôt dur pour notre part: la fatigue, un bébé scotchétait au sein ou au bras le soir et qui pleurait (certainement pour s’endormir ou mal au ventre) nous avions du mal à regarder « tranquillement » notre série. Mais avec l’expérience je suis sûre que ça passera mieux avec bébé 2, on saura un peu lieux gérer. C’était. Le chamboulement dans nos vies et dans nos sentiments. Mais avoir 1 enfant c’est 1 tellement grande découverte côté amour.c’est le plus grand amour que l’on peut ressentir dans sa vie je pense car il est infini ! Par contre qu’est ce que j’aurais aimé qu’elle dorme aussi longtemps surtout le matin! Elle avait pris l’habitude (avec la creche) de se lever vers 7h30 voir 7h et la c’est passer à 6h/6h30 . Ça pique un peu le matin surtout le wk quand tu as vu les potes la veille. ..Mais c’est 1 amour sinon

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui tes matins sont sports effectivement, mais l’avantage c’est que tu profites davantage de tes journées en famille 😉 ( oui je cherche toujours le côté positif hihi ). Je partage ton avis, pour un second enfant je pense qu’on est mieux préparés à ce qui nous attend!

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :