Mon bébé au bois dormant.

Je pense que je peux me qualifier de Maman « chanceuse »: depuis ses premiers mois ( je ne dirais pas sa naissance tout de même, soyons honnêtes… ) Aïnoha voue un amour sans faille au sommeil.

Et pourtant tout a commencé de manière classique, je dirais: petit bébé allaité qui tétait toutes les 30 minutes, ma fille ne dormait que sur moi, en micro siestes de 20 ou 30 minutes. Impossible à l’époque de la déposer en douce dans son berceau, pourtant placé tout près de moi: ses petits yeux noirs s’ouvraient alors immédiatement. Ma foi cela ne m’a jamais posé problème: je restais sagement posée sur le canapé, lovée contre mon bébé. La belle vie!

Les deux premières semaines les nuits ont bien entendu été agitées. Bien normal non? Un réveil toutes les deux ou trois heures, et nous nous rendormions en cododo bien au chaud. Un peu à l’étroit, à trois dans le lit, j’ai tout de même rapidement proposé à Aïnoha de dormir dans son petit berceau, collé à notre lit. Succès immédiat. Nous comptions alors un seul réveil par nuit.

bébé_qui_dort

Et puis, une nuit, alors qu’elle venait de fêter son premier mois… j’ai attendu désespérément seule, assise au bord du lit à 6h du mat, guettant le moindre petit mouvement. Rien. Aïnoha ne pleurait jamais, alors il fallait tendre l’oreille. Bien souvent elle se contentait de se bouffer la main calmement. Mais cette nuit-là… rien. Et c’est surprise, les seins débordants de lait, que j’ai tenté de me rendormir.

 

Ce mois-ci cette nuit a été un cas isolé, le réveil à 6h fût de retour la nuit suivante, mais nous nous rendormions tout de même toutes les deux jusqu’ à 10h environ, alors hors de question de me plaindre…

 

Je dois avouer que j’ai remercié ma fille du fond du coeur à cette époque, car ayant peu de répit en journée malgré le fait qu’elle soit d’un calme exemplaire, ces nuits m’ont permis de récupérer rapidement de l’accouchement. Et une Maman en forme et de bonne humeur… c’est toujours mieux!

A l’âge de 3 mois, j’ai décidé d’instaurer des rituels: un rituel du coucher pour commencer, qui a été assez facile à mettre en place, puisque nous le faisions déjà instinctivement en fait…

Mais le changement concernait surtout les horaires: petit à petit, j’ai instauré un horaire fixe pour le coucher. Du moins dans la mesure du possible bien entendu. Un horaire fixe, en accord avec le rythme de bébé, lui permet de se repérer dans le temps et de situer ainsi plus facilement chaque moment de la journée. Se sentant en sécurité, rassurée, Aïnoha a progressivement abandonné l’étape de la crise du soir, je vous en avais d’ailleurs parlé récemment par ici.

Alors en quoi consiste notre rituel du coucher?

Il n’a finalement que très peu changé en un an… A 20h, après son dîner, nous montons au bain, puis à 20h30 je lui prépare son biberon. On remonte ensuite toutes les deux dans le lit parental, pour le boire lovées l’une contre l’autre. Aïnoha aime faire des pauses. Des pauses câlins bien sûr. Petit à petit le biberon descend ( ou pas… ) et ses gestes se font plus doux, sa respiration s’apaise. Parfois elle a besoin d’un petit quart d’heure de folie, elle saute sur les coussins, me confond avec un parcours de motricité. Mais nos quelques minutes dans la lumière tamisée du soir ont toujours raison de son incroyable énergie, et le rituel prend fin lorsqu’elle se blottit contre moi, le pouce à la bouche. Il est alors temps de faire un câlin à Papa qui vient de rentrer, d’enfiler la gigoteuse, et de se diriger dans sa chambre pour un dernier flot de mots doux chuchotés à l’oreille…

Bonne nuit ma chérie, fais de beaux rêves…

 

Je ne me permettrais pas de crier victoire définitivement. Il est ( très rarement ) arrivé qu’Aïnoha se réveille un peu la nuit, mais elle se rendort systématiquement seule. Merci petit pouce. Bien entendu les « accidents » arrivent, fièvre, ou raison inconnue tout simplement, mais la recoucher n’est jamais un problème: une fois posée dans son lit chéri, Aïnoha prend plaisir à repartir au pays des rêves. Mes pensées vont alors à ce moment là aux parents qui galèrent des heures pour endormir bébé. Chapeau bas.

bébé_dort

Un peu plus tard, vers l’âge de quatre mois, j’ai également instauré des horaires de sieste. Il a fallu lui « apprendre » à s’endormir seule en journée dans un premier temps, car jusqu’à présent cela n’était pas naturel pour elle. J’ai donc commencé par lui proposer un temps calme, en l’allongeant dans le landau de sa poussette, dans le salon près de moi. Ainsi les bruits rassurants qu’elle connaissait étaient toujours présents: télé, Maman qui range, Maman qui écrit son blog… Et ça a marché plus vite qu’espéré: très vite j’ai pu admirer sa petite main inerte pendre avec amour en dehors de la poussette.  Un repos bien mérité. Parfois pendant plus de 3 heures. Un bonheur. J’ai pu redécouvrir pour l’occasion les joies d’un repas pris en plus de cinq minutes, d’une douche, d’un programme télé.

En fait les siestes de bébé… c’est la vie.

La routine horaire s’est vite installée: siestes, repas, bain, coucher, une petite routine rassurante, pour ma fille comme pour moi. Je pense que ces repères sont essentiels aux touts petits, sans être bien entendu trop rigide. Aïnoha sait qu’après sa première sieste il y a le repas, puis les jeux… même en vacances nous essayons le plus possible de conserver ces repères. Le rituel du coucher, lui, est systématique. Où qu’on soit dans le monde…

14 mois après sa naissance je peux désormais le dire: ma fille aime dormir. Une petite Belle au bois Dormant, que je dois souvent réveiller malheureusement pour partir à la crèche le matin, ou là-bas, lorsque je viens la chercher. Des moments qui me fendent le coeur. On ne réveille pas un bébé, les spécialistes sont d’accord sur le sujet. Et pourtant mon quotidien m’y oblige désormais. Je trouve cela tellement contre nature! Son sommeil en or, si précieux, je le lui laisse en cadeau, à volonté, le week-end. Je n’organise que très peu de sorties, afin de respecter ses envies. Et je m’adapte à elle. Pas le contraire. Pour moi c’est ainsi que cela devrait être chaque jour.

Je pense que nous devons une fière chandelle à ces heures de sommeil, si salutaires, notamment pour sa croissance. Car effectivement elle dort bien plus qu’elle ne mange!

20181014_143551

 

Alors dors mon bébé, tout autant que tu veux. Le monde t’attendra.

 

Et chez vous, le sommeil de bébé se passe comment?

 

 

 

 

 

14 commentaires sur “Mon bébé au bois dormant.

Ajouter un commentaire

  1. Oh un article plein de douceur sur le sommeil, c’est rare. D’habitude on s’en plaint mais c’est chouette aussi quand tout roule.
    Mon premier aussi a bien geré le sommeil (enfin sauf au départ où il y avait de grosses crises de larmes , mais elles étaient probablement dues à un RGO, donc avec le recul je me dis le pauvre). Et les grosses siestes c’est le pied, je confirme. Moi c’est ma bouffée d’oxygène. Je ne comprends pas comment les parents des petits dormeurs font pour tenir.

    Aimé par 1 personne

    1. Ça me fait plaisir de lire que d’autres bébés au bois dormant existent! Car dans mon entourage c’est plutôt le contraire, alors j’en complexe presque vis à vis des autres Mamans…

      J'aime

  2. Super!!!! Ici il a 5 mois et demi! Beaucoup de reflux qui ne nous aide pas! Après le bain, tétée câlin et il s’endort aussitôt. Pour les siestes on galère encore un peu mais on tient le bon bout!😘

    Aimé par 1 personne

    1. Aïe oui ce reflux c’est vraiment pas drôle, on a connu aussi mais moins longtemps… ton petit bout prend du gaviscon? Chez nous ça a fait des miracles. En espérant que ce reflux le laisse vite tranquille pour qu’il découvre le bonheur d’un bon sommeil!

      Aimé par 1 personne

  3. Rolala la chance.. Chez nous, ça a commencé en douceur, elle se reveillait juste pour manger jusqu’à 6 mois mais depuis lors, c’est plusieurs reveils par nuits. Aujourd’hui, elle fait quelques terreurs nocturnes et il y a des nuits où l’on se reveille plus de 10 fois. Très épuisant. Ce qu’on a mis en place? Le cocododo. Et pour l’instant tout le monde est plus reposé… Merci pour ton article plein d’espoirs 🙂
    Estefania.
    Honey Mum

    J'aime

    1. Oh mince j’espère que ça s’arrangera… le cododo c’est une excellente idée! Si tout le monde y trouve son compte ( et son sommeil ) alors pourquoi pas!

      J'aime

  4. Ici aussi elle dort bien 🤗. Sans doute pas autant que namour de coeur, championne olympique, mais assez pour que je ne me retrouve pas dans les récits de mamans de petits dormeurs… Elle mange bien aussi alors c’est zéro stress, quel plaisir !

    Aimé par 1 personne

  5. Veinarde… Nous, si le soir ça passe plutôt bien en s’endormissant sur le dernier biberon (souvent trop tôt dans la soirée, vers 19h, rimant avec un réveil aux alentours de 4/5h du mat) la journée, s’il ne dort pas sur nous, il ne veut rien savoir. Impossible de lui apprendre à s’endormir seul, et lorsqu’il s’endort sur nous et se réveille seul, ça signe la fin de sa sieste, souvent aux alentours de 20/30 minutes, contre jusqu’à 2h lorsqu’il dort sur nous.
    L’assMat nous a poussé à l’entrainer les we et le mercredi à le faire s’endormir seul dans son lit le matin et l’après midi, mais on craque vite, et on sait que s’il dort sur nous matin et après midi, ça nous permettra d’avoir une bonne soirée, car il ne sera pas super fatigué (et donc ingérable, en mode pile à se marrer pour un oui et pour un non, les genres de rire qu’on sait pas trop si c’est des rires ou des pleurs).
    Donc pour l’instant, chez nous, on galère. Et puis là, avec les 8 mois, on approche de la compréhension de la séparation, ce qui ne facilite pas les choses, déjà que monsieur luttait par le passé pour s’endormir…
    Et pour finir, les dents ! C’est encore assez anarchique chez nous, même si souvent, quand ça se passe bien, on a une phase entre 23h et 4h du mat qui se passe bien. Avant/Après, c’est assez irrégulier par contre…

    J'aime

    1. Voilà un petit coeur qui a besoin de temps pour apprendre à dormir seul… avec les dents et l’angoisse de la séparation pas facile c’est sûr!
      Il faut prendre son mal en patience… comme je dis un jour ils n’auront plus besoin de nous 😦
      Courage!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :