Faire de la route avec bébé: mes astuces pour que voyage rime avec bonheur!

Hello! Je reviens d’un ( long ) week-end riche en émotions, et donc naturellement aujourd’hui j’avais envie de partager avec vous mon expérience d’un long trajet en voiture avec bébé.

Alors déjà sachez que ça c’est hyper bien passé, je parle bien entendu pour Aïnoha, et non des nombreuses péripéties que nous les parents avons rencontré tout le long du trajet retour. C’est simple, mademoiselle en aurait presque redemandé. Nous nous avons remercié le ciel quand nous avons ( enfin ) aperçu la maison… Pauses à rallonge, détours, et pour terminer tempête de neige ( en Mars oui normal… ) qui nous surprend de nuit, bref ce trajet retour aura duré sept heures au lieu de quatre! Et pourtant… oui vous avez ben lu plus haut: ça c’est HYPER bien passé! Alors je vous fais le récit de notre périple?

2372-chargement-de-la-voiture-nos-conseils

Trajet aller: Toulouse – Aix-en-Provence, le GPS nous annonce 4h10 de bonheur avec l’autoroute. Nous devons être sur place à 13h, on part à 9h ( joueurs non? ). Bon en fait on avait prévu de partir à 8h, mais Papa est antillais ( vous savez ce qu’on dit sur les antillais, la ponctualité n’est pas leur domaine de prédilection: c’est vrai. ). Nous sommes tous en manque de sommeil, je vous rappelle que notre bébé parfait se lève d’ordinaire à 11h… mon cœur a saigné quand ce matin-là j’ai dû la réveiller à 7h30. Et pourtant ma princesse rie, gazouille. Elle baille toutes les 3 minutes, mais il est évident qu’elle a bon caractère. Comme prévu elle a donc décidé de terminer sa nuit une fois confortablement installée ( je vous présenterais prochainement notre super siège auto ), et c’est sereins que nous nous sommes lancés dans notre première longue aventure autoroutière. Nous nous sommes arrêtés à 11h, heure habituelle de réveil d’Aïnoha, pour lui donner un second petit déjeuner histoire de ne pas trop la décaler ni la perturber… et c’est le moment que j’ai choisi pour lui mettre sa jolie robe de fête, jusqu’à présent elle était en pyjama, plus confortable à mes yeux. Nous repartons. Contrairement à ma fille je trouve le temps un peu long, je viens donc lire vos nombreux commentaires sur ce blog, mon dernier article est d’ailleurs à la une sur Hellocoton! Apparemment vous m’aimez, merci, vraiment. Nous sommes arrivés sur place à 14h ( à peine en retard, vraiment… ), et donc mademoiselle a pu savourer son repas pile à l’heure sur place. Je vous avoue que j’étais rassurée: moi qui m’étais fait des films de pleurs, d’arrêts en urgence… rien. Attention, à ceux qui sont en train de penser « mais de toutes façons un bébé ça DORT en voiture »… Non non les amis, Aïnoha n’a dormi que deux heures à tout casser. Elle a passé le reste du temps à nous fixer de son regard attendri, ou à gazouiller gaiement. J’étais impressionnée.

Autoroute A9

Trajet retour: Nous partons moins organisés qu’a l’aller, n’ayant pas de contraintes d’horaires contrairement à la veille. On choisit donc le moment de la première sieste de bébé pour partir. Il faisait beau, si beau… soudainement l’envie de voir la mer m’a prise, moi qui l’aime tant la mer, et qui à mon grand désespoir vis dans les terres… Alors hop mon prince charmant exauce mon souhait: on fait un détour, on s’arrête devant cette mer qui m’avait tant manqué. Aïnoha ouvre les yeux, c’est le moment parfait pour lui faire découvrir ce paysage encore inconnu pour elle! Et puis tant qu’a faire, c’est l’heure de son repas alors elle le prendra dans le cadre d’exception. L’heure tourne. On s’en fout. On repart 2h plus tard, puis après quelques kilomètres une pause s’impose. On a faim nous aussi. Une fois les estomacs remplis on repa… ah non tiens, mademoiselle décide que c’est le moment idéal pour un bon caca. 30 minutes de poussées intenses et de changement de couche plus tard ça y est on repart. Il fait nuit. Bébé dort, on trace. Puis… un message sur les panneaux de l’autoroute: « alerte neige ». Ils sont sérieux? On était à la plage il y a quelques heures! Mais oui oui: très vite on se retrouve en pleine tempête. Aucune visibilité, on roule à 80. On a donc perdu encore plus d’une heure, mais nous sommes finalement rentrés alors qu’on y croyait plus. Et bébé n’a pas bronché une seule fois. En 7h. J’ai dû la féliciter 20 fois au moins une fois à la maison. Un bon biberon + bain de réconfort, et Aïnoha est partie au pays des rêves 1h plus tard que d’ordinaire, toujours avec le sourire. Ouf notre expérience de baroudeurs s’arrête ici pour cette fois. Je ne vous cache pas qu’on s’est écroulés de fatigue. Mais heureux.

images

Alors voilà maintenant nos petites astuces à nous, celles qui ont sans doute contribué à la réussite de ce premier long trajet à trois!

  1. Adapter si possible l’horaire de départ au rythme de bébé. Pour notre trajet aller ce n’était pas le cas à cause de la contrainte d’horaire, mais ça s’est tout de même bien passé. Dans ce cas il est mieux de préparer bébé: avancer la veille l’heure du coucher, des repas. Partir après un repas et un changement de couche reste tout de même pour moi la meilleure option pour un bébé détendu et serein.
  2. Préparer bébé dès la veille: passer si possible une journée au calme, se concentrer sur son rythme, ses besoins. Un bon bain ou un massage la veille du départ est une bonne idée si il apprécie ce moment par exemple!
  3. Commencer une liste de choses à emporter plusieurs jours avant le départ, pour être sûr de ne rien oublier et surtout pour être serein et disponible pour jouer et câliner la veille du grand jour! Il en est de même pour la valise de bébé, il n’est jamais trop tôt pour s’y mettre…
  4. Emporter plus « au cas où »: vous l’avez lu, on a failli devoir prendre une chambre d’hôtel à cause de l’alerte neige. Dans ce cas nous aurions été ravis d’avoir de quoi nourrir et habiller Aïnoha malgré la galère! Un body, une tenue supplémentaire, deux compotes de plus ça peut sauver une nuit!
  5. Ne pas oublier les jouets! C’est tout bête mais en tant que jeune Maman d’un bébé qui ne parle pas encore je n’y ai pas pensé de suite! Et pourtant ces morceaux de son univers familier l’ont drôlement rassurée à notre puce durant le séjour…
  6. Des lingettes, des lingettes, encore des lingettes! On en a jamais trop croyez moi.
  7. Prévoir le double niveau couches, bien entendu!
  8. Emporter une serviette destinée à recouvrir les tables à langer des aires d’autoroute, et ainsi à éviter à bébé de partager les germes des autres bébés voyageurs…
  9. Un miroir qui se fixe au siège arrière de la voiture est un super investissement, cela permet de voir ce que fait bébé pendant le trajet. Je vous présente le nôtre très vite! L’essayer c’est l’adopter.
  10. La trousse à pharmacie de bébé et son carnet de santé doivent vous suivre dans votre périple, on ne sait jamais…
  11. Habiller bébé confortablement, le mieux à mes yeux reste le pyjama, ou un bas qui ne serre pas le petit bidou. Si vous avez tendance comme nous à user et abuser du chauffage en voiture, pensez à lui enlever sa veste!
  12. Un petit biberon d’eau à portée de main sera apprécié…
  13. Faire des pauses, si possible avant même que le besoin ne s’en fasse ressentir! Profiter de ces moments pour jouer, chanter, laisser bébé si possible s’allonger, s’étirer, gigoter…
  14. Enfin cela peut paraître bête, mais je trouve important de féliciter un petit amour qui a été sage et s’est bien comporté. Nous voir souriants et enjoués lui fera considérer ces longs trajets comme des moments de joie en famille, et lui donnera sans aucun doute le goût de l’aventure!

 

Cette liste est bien entendu non exhaustive, c’est la nôtre, et peut être que vous avez d’autres éléments à ajouter? Les astuces évoluent en fonction de l’âge de l’enfant, pour nous elles sont adaptées à notre petit bébé de six mois et demi mais il est évident que dans quelques mois / années tout sera différent! Il est possible que mademoiselle ne fasse plus autant preuve de patience et de bonne volonté d’ici quelques années ( jusqu’à ce qu’elle apprenne à dire  » c’est quand qu’on arrive? » sans doute… ) alors profitons! Le bonheur de ces instants que l’on vit en famille si loin de notre cocon vaut bien toutes ces heures d’organisation…

20180319_140504
Rien que pour cet instant… ça valait tellement coup toutes ces péripéties…

 

 

Et pour vous, comment s’est passé le premier long trajet en voiture avec bébé? Vous me racontez?

2 commentaires sur “Faire de la route avec bébé: mes astuces pour que voyage rime avec bonheur!

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :