Le congé parental… cette parenthèse de bonheur qui n’appartient qu’a nous.

Alors que j’entame mon quatrième mois de congé parental, je m’aperçois que la fin de ce dernier approche de jour en jour, inévitablement… Cette date fatidique, cette date « de fin » me paraît si loin et si proche à la fois, et je dois avouer que cela m’angoisse.

images

Mais pour commencer, le congé parental c’est quoi exactement?

Aux yeux de la loi, il est désormais divisé équitablement entre les deux parents: 6 mois pour chacun. Libre ensuite de décider d’en bénéficier totalement ou partiellement, il faut savoir cependant que la Caf ne versera ses ( maigres ) prestations que durant ces 6 mois au grand maximum. Le choix ensuite de prolonger jusqu’aux trois ans de l’enfant reste possible, mais sans rémunération, que ça soit de la part de l’employeur ou de la Caf. Bon ça c’est pour le cas d’un premier enfant, je suis encore assez mal renseignée pour le cas du second ( laissez moi quelques années! ). Voilà pour le côté légal et rébarbatif.

images

Aux yeux d’une Maman maintenant, un d’un Papa ( je vous admire tellement, vous messieurs qui choisissez de vous consacrer à la prunelle de vos yeux! ), le congé parental représente la possibilité de prendre le temps de construire cette nouvelle vie à trois, à quatre… Il reste une très bonne option, quand la situation le permet bien entendu, lorsque l’on est pas tout à fait prêt à laisser bébé, lorsque l’on a envie de l’accompagner encore un peu, dans l’intimité. Il offre la possibilité d’être présent pour les premiers progrès, d’avoir du temps à consacrer à sa vie personnelle. Du TEMPS. Le temps, si précieux, on en manquera tellement souvent! Choisir cette option c’est mettre sa vie extérieure entre parenthèses le temps de quelques mois, qui seront à coup sûr les plus intenses d’une vie! Attention je ne dénigre pas ici les parents ( et surtout les Mamans en fait ) qui au contraire font le choix ( ou n’ont pas le choix justement!) de reprendre leur travail juste après le congé maternité! Les motivations sont tout aussi nobles! Mais aujourd’hui j’écris sur le bonheur de vivre l’expérience d’un congé parental, et je reste ouverte aux avis qui différeront du mien!

prolongera-ou-prolongera-pas-le-conge-parental-28681486

Comment je vis mon congé parental? Et bien… comme une chance inouïe. Une bulle de bonheur, une parenthèse hors du temps, où le stress des horaires, la fatigue du boulot, les sentiments négatifs n’ont pas leur place. J’ai l’impression que ma vraie vie se déroule en ce moment, celle où je profite à fond de ceux que j’aime, où j’ai… du temps. Ce temps, j’en manque cruellement d’ordinaire. Et là tout est différent! Grâce à ce petit bébé ma vie s’est illuminée, alors pourquoi mettre un terme trop rapidement à ce bonheur? Mon opinion va peut-être paraître archaïque pour certains, mais d’après moi la place d’un bébé est auprès de ses parents, et pas d’une tierce personne. Regardez dans la nature! Les animaux n’auraient pas l’idée de confier leurs petits encore fragiles à d’autres! Les mères élèvent leurs petits jusqu’à ce qu’ils soient autonomes, alors qu’en est-il de notre société? Et bien nous, nous n’avons pas le choix. Enfin le choix est parfois difficile, car il implique de gros sacrifices financiers pour la famille. Nous devons choisir entre vivre « correctement », ou répondre à un besoin si naturel: celui d’être auprès de notre bébé, de l’élever. Je ne m’étendrais pas sur le sujet, j’ai horreur de la politique! Mais la durée du congé parental est de plus en plus réduite, ça me désole! Car pour des raisons financières, qui n’ont pas leur place aux yeux d’un enfant, nous sommes alors contraints de les laisser grandir auprès d’inconnus. Je ne comprendrais jamais cette logique. Mais passons…

Alors ce choix était une évidence pour moi dès le début: j’élèverais ma fille aussi longtemps que je le pourrais. La durée sera malheureusement pour moi limitée aux 6 mois de prestations autorisées, sauf si un miracle se produit d’ici là ( j’accepte d’ailleurs tout don anonyme merci!! ). Mais comme je ne joue pas au loto pas la peine de me faire d’illusions: au mois de Mai il faudra repartir travailler. J’en ai la boule au ventre. J’ai clairement le sentiment qu’on va m’arracher ma princesse. Mais j’ai négocié ( je suis têtue sachez le ), je ne reprendrais qu’a mi-temps les premiers mois. Ainsi elle sera avec son Papa le matin pendant que je travaille, puis je prendrais le relais à midi. Heureusement qu’il existe des employeurs compréhensifs. Cela lui laissera un peu de répit, son rythme ne va pas changer, et ça me rassure tellement! C’est même le plus important en fait: je ne veux pas imposer à ma fille une vie qu’elle n’a pas décidé (en pleine période d’angoisse de la séparation en plus, les choses sont décidément mal calculées… ). Son entrée à la crèche, toujours à mi-temps, aura donc lieu quelques mois plus tard, en douceur.

images (2)

Boouuh la reprise quel sujet tabou pour moi en fait! Je préfère plutôt partager avec vous mon sentiment du moment: celui d’être réellement à ma place, je ne voudrais être nulle part ailleurs! Passer mes journées avec Aïnoha est un accomplissement pour moi, j’ai tellement voulu être Maman! Pour le meilleur et pour le pire, je ne veux rien rater. Je considère nos journées complices comme un cadeau de la vie. Je vous lis d’ici, beaucoup vont me dire « et tu ne t’ennuie pas seule chez toi? » « ta vie sociale ne te manque pas? »… Alors effectivement j’ai peut-être aussi le profil de base pour le congé parental: je n’aime pas les gens, je n’aime pas trop sortir. Alors… non rien ne me manque, bien au contraire. Les embouteillages, les clients antipathiques, la pluie, le froid, le réveil à 7h du mat’… non vraiment tout va bien je m’en passe facilement! Je mange/dors quand je veux, j’ai du temps pour moi, je fais des sorties « plaisir », sport, balades en pleine nature, shopping ( merci mon bébé parfait)… ça c’est la liberté! Nos réveils câlins, ses rires, mon cœur qui fond quand je la vois progresser petit à petit… Tous ces moments ont déversé une avalanche de douceur dans mon quotidien. Je m’occupe des corvées ménagères avec grand plaisir, ce qui nous laisse tout le week-end de libre pour profiter de la vie avec Papa. Mais surtout… mon bonheur me donne une patience que je ne suis pas certaine d’avoir avec ma vie professionnelle. Une patience qui me permet de laisser ma princesse jouer avec sa purée pendant des heures, de jouer avec elle aussi souvent qu’elle le souhaite, de lui faire découvrir plein de choses… Beaucoup d’adultes manquent de patience en grandissant, alors que les enfants en ont tellement besoin! Petite j’aurais échangé n’importe quel jouet contre plus de temps avec mes parents. Je veux qu’Aïnoha ressente ce manque le moins possible. J’aimerais tellement lui éviter cette frustration! Mais ce sera difficile je le sais. C’est ce qui me fait mal. Mon cœur de Maman souhaite la protéger, mais il ne pourra pas le faire éternellement. J’aimerais qu’elle ne connaisse pas le stress, le manque de ses parents, la frustration, la tristesse… Mais tôt ou tard elle en fera l’amère expérience. J’espère simplement être auprès d’elle le plus possible dans ces moments. J’espère que la reprise du train train quotidien ne me fera pas oublier.

 

En tout cas ma chérie saches que j’aurais passé les plus beaux mois de ma vie auprès de toi. Je te remercie sincèrement pour ces trésors, que je garde en moi bien au chaud. Je ferais tout pour préserver notre complicité, je te le promets. Rien ni personne ne pourra t’enlever tout l’amour que je te porte. C’est ton cadeau à toi. Emportes le partout où je ne pourrais pas t’accompagner.

 

Publicités

19 commentaires sur “Le congé parental… cette parenthèse de bonheur qui n’appartient qu’a nous.

Ajouter un commentaire

  1. Coucou Magnifique article 🙂 Je n’ai pas encore d’enfant (on y travaille !!!) et je pense déjà à la possibilité du congé parental. Et j’ai décidé de prendre 4 mois après le congé maternité (Papa se mettra ensuite à mi temps, étant professeur des écoles c’est assez facile pour lui). Du coup on commence déjà à mettre de l’argent de côté car sinon ce congé parental va être une souffrance financière ! Profite bien de tes dernières semaines loin du monde tumultueux de l’entreprise ^^ Bisous à Bientôt !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui tu as bien raison de prévoir à l’avance! Disons qu’ici bébé est arrivée plus vite que je ne le pensais alors j’ai eu très peu de temps pour mettre de côté pour mon parental… Mais c’était évident avant même sa conception que je prendrais les 6 mois 😉 Je te souhaite de vivre ce bonheur très bientôt alors!

      J'aime

  2. J’étais comme toi.
    J’ai repris le travail 1 mois, puis j’ai fais une rupture conventionnelle (j’aurai même abandonné mon poste). On a mangé des pâtes. On n’avait qu’une voiture. La vie sociale ne m’a pas manquée. La vie sociale je l’ai eu à 20 ans, maintenant je m’en moque. J’ai suivi mon instinct, j’ai jeté les calculs mathématiques à la poubelle. Je fais la bonniche depuis 8 ans maintenant, j’ai travaillé un peu à mi temps aux 5 ans de ma 1ère. J’attends mon petit 3ème. Ma vie c’est cuisine, ménage. Avant c’était tableaux excel et dead lines. J’en conclus que je préfère être la boniche de ma famille que la boniche de mon patron. Au moins ma famille, je l’aime, et elle m’est reconnaissante. Mes enfants sont têtes d’ampoules (alors que moi j’étais un cancre), alors que je ne leur apprend rien. En fait je crois qu’ils ont juste le temps…les derniers des stressés. La double journée je ne la veux pas. Non merci.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton commentaire, c’est le genre d’opinion que je valide à 100%!! Il vaut mieux être la bonniche de sa famille que de son patron voilà tu as tout dit! Mon avis diffère du tien sur les tâches ménagères par contre, la vie à la maison ok pour moi mais c’est aussi pour avoir du temps pour moi alors les corvées sont partagées chez nous malgré le fait que je ne travaille pas! ( même si j’en fais bien entendu un peu plus c’est normal, mais je me garde plusieurs moments de plaisir dans la semaine… ). Félicitations pour ta grossesse, et profites à fond de ta famille!

      J'aime

  3. Tu me suivais sur mon ancien blog (tu sais, la Maman qui fait du sport et se maquille!) et je suis ravie de te retrouver en une, d’autant plus que je suis maintenant dans la Même situation que toi! Ici au contraire de toi ce n’était pas prévu, un peu voulu, ça a été surtout une solution de secours, car j’aime conjuguer vie pro et vie perso (le mi-temps est vraiment top pour ça). J’ai encore trop peu de recul pour faire un bilan comme le tien mais j’entrevois tous les avantages que tu décris. Par contre, hors de question d’être là boniche de qui que ce soit, meme si la répartition des rôles est forcément revue à la hausse pour moi…
    Profite bien du temps restant avec ta puce…et au plaisir de se lire!

    J'aime

    1. Oh tu vas adorer ces moments j’en suis certaine! Tu me raconteras dans quelques semaines! Je suis ravie d’échanger avec toi en tout cas. Je te rassure, malgré l’absence de  » vie sociale » c’est tout à fait possible ( et même plus facile!) de faire du sport et de se maquiller! On a ça en commun 😉

      J'aime

  4. Enfin quelqu’un qui pense comme moi. Je suis enceinte et j’ai exprimé à mes collègues que je reviendrai pas avant ses 1 an. La plupart m’ont dit comment vas-tu faire moi je pourrais pas ne pas travailler ou vous allez vivre comment avec vos 2″pauvres » salaires etc…. bref le conge maternité en France ne correspond qu’aux working Girls ou aux femmes aux foyers.. nous se sera 2.5 congé mat+congé non pris (0.5) +6 conge parental + dispo 3mois ( 0euro) . Nous ne sommes pas partis en vacances depuis 2 ans afin de mettre des sous de côté. Ma vie sociale est déjà très restreinte donc je m’en fous et mon boulot? Tout le monde est remplacable… Merci encore pour cet article

    Aimé par 1 personne

    1. Tu l’as dit les lois sont faites pour les chômeuses ou les working girls, et trouver un juste milieu est si difficile! C’est super que tu ai pu t’organiser, tu vas voir ce sera la plus belle période de ta vie promis 😊.

      J'aime

  5. Je ne m’attendais pas à autant de réactions sur cet article mais je vois que c’est sujet qui vous tient à coeur! Merci les amis je me sens moins seule… moins seule à assumer de préférer ma vie de famille à ma vie professionnelle, moins seule à ressentir le besoin viscéral d’être auprès de mon bébé… la société nous impose parfois des directives qui ne sont pas les notres c’est bien dommage!

    J'aime

  6. Alors je n ai pas eu de conge parzntal…mais j etais comme tu le sais en recherche d emploi donc j ai pu profitr a 100% de mon fils pendant 4 mois…ensuite il a commence a aller chez la nounou. 1 luxe d avoir pu en profiter autant. Ballades,sorties…etc avec mon petit homme on a fait plein de choses….et de reprendre aux 2 mois et demi du 2e ça me fait mal au coeur…
    Apres moi je suis mega excitee de reprendre car ça fait longtemps et que cheri bosse de notre domicile donc j ai besoin de voir autre chose.
    😘😍

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as profité à fond, et comme tu le dis tu as maintenant besoin de voir autre chose, le plus important c’est que tu vives la vie que tu as choisie! C’est top! Je regrette de ne pas ressentir le même besoin que toi, car du coup contrairement à toi je n’aurais pas la chance de pouvoir décider de vivre ce dont j’ai envie…

      J'aime

  7. Enfin surtout soyons honnete il faut des sous pour vivre lol donc c est surtout ma motivation 1ere…apres bien entendu on voit et apprend plein de choses au travail…
    Mais il va me manquer surtout que cette annee j en fais beaucoup…sport,theatre….allez ma jolie disons nous que c est pour payer de chouettes habits a nos bibous ou des vacances 😍😍😍😍

    Aimé par 1 personne

  8. J’ai eu la chance aussi de prendre un peu de congé parental, et même si je n’ai pu prendre que 2 mois à cause justement du côté financier, ça était les meilleurs mois de ma vie, à la maison à profiter de mon Bébé et à prendre du temps pour nous..
    En tout cas très bel article !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :