Le doudou… sa première histoire d’amour.

Il est l’élu: le seul et l’unique. Celui qu’elle a choisi. D’ailleurs, « doudou » a fait partie de ses premiers mots. Aïnoha, comme beaucoup de touts petits, vénère son doudou. Et pourtant, leur histoire a commencé en douceur: rien n’a été influencé, et pendant plus d’un an elle n’en a pas ressenti le besoin.

Aïnoha est à un âge où le besoin d’autonomie se confronte souvent au besoin d’être rassurée, et de se sentir aimée: mon rêve en tant que Maman, c’était de répondre à 100% de ce besoin moi-même, bien entendu. Mais désormais la nuit je ne suis plus près d’elle, et puis je pèse bien trop lourd pour être ballotée partout… Alors que lui, avec ses quelques grammes, ses oreilles en peluche, et sa matière toute douce, il présente le profil idéal.

Leur histoire, elle a commencé le 31 août 2017, ou plutôt le lendemain, quand Aïnoha a bien voulu visiter son berceau de maternité…

20170901_104742

Aujourd’hui, nous avions envie de vous raconter cette histoire, celle d’une jolie licorne qui a trouvé refuge dans les bras d’une petite fille…

Tout a commencé durant ma grossesse, lors de mon dernier trimestre je finalisais alors la décoration de cette petite chambre que je rêvais tant de voir occupée. Et puis s’est posée la question du fameux doudou: je n’étais pas forcément pour coller une peluche ou autre objet près du visage de mon nouveau né, mais par « principe » j’aimais l’idée qu’un petit être tout doux veille sur elle à l’autre bout de son berceau.

Je me suis donc mise en quête DU doudou, je voulais un modèle unique, tout comme les éléments de la décoration de sa chambre. C’était mon premier bébé, c’était mon plaisir de grossesse.

Et c’est sur mon site internet fétiche Etsy que j’ai déniché la perle rare. Mon idée était précise: fan de licornes, je voulais une jolie licorne personnalisée. Et cela n’a pas été facile à trouver malgré ce que l’on peut penser! Alors quand je suis tombée sur la page de cette créatrice, j’ai craqué. Cette petite licorne ressemblait exactement à mon idée.

Nous l’avons mérité de petit doudou: sa créatrice vivant aux Etats-Unis, le délai de livraison était de 4 semaines. Mais quand il est arrivé, j’ai réalisé que ça valait mille fois le coup. Avec sa broderie au prénom d’Aïnoha, il avait ce côté unique que j’aime tant. Une fois lavé et séché sous un chaud soleil d’été, il a pris sa place au pied du lit tout neuf, attendant sagement ce petit être sur lequel il allait veiller.

Sa place était évidente dans la valise de maternité, puis au pied du berceau. C’est lui qui a annoncé le prénom de notre fille, grâce à une photo envoyée à nos proches. Mais mon soucis de sécurité dépassant l’entendement ( jeune Maman primipare et débutante… ), je tenais à ce qu’elle n’aie rien près du visage: son petit univers était donc assez épuré. Durant ses premiers mois, le doudou d’Aïnoha était donc sa maman ou plutôt ses seins.

20170902_101129

Durant au moins 10 mois cette petite licorne a surtout eu un rôle décoratif, mais malgré ce manque d’intérêt de la part de sa petite complice, elle n’a jamais cessé de veiller sur elle!

Et puis jour, une petite main potelée s’est tendue vers son oreille… et ce fût le début d’une grande histoire d’amour…

C’est lors d’une sieste que je les ai surpris blottis l’un contre l’autre, puis un matin, et encore un autre. Aïnoha, à l’aube de son premier anniversaire, ne quittait plus son doudou pour dormir. Il restait cependant dans le lit, Mademoiselle n’en ressentant pas le besoin à d’autres moments. Après tout, ne marchant pas encore, elle restait encore souvent dans mes bras…

Des doudous, Aïnoha en avait pourtant d’autres: la famille et les amis ayant été plutôt généreux pour sa naissance. Mais il est vrai que j’ai mis en avant celui pour lequel j’avais tant craqué, sûrement parce que c’est moi qui l’avait choisi… Aïnoha a choisi celui qui veillait sur elle depuis sa naissance, celui qui partageait son berceau nuit et jour. Ces deux-là, j’ai espéré qu’ils s’entendent, depuis le jour où j’ai réceptionné le colis avec mon gros ventre.

20180531_214434
A cette époque elle n’avait d’yeux que pour moi… doudou était pourtant là, tout en haut…

 

Et puis les mois sont passés, et le doudou est devenu un élément plus central dans la vie d’Aïnoha. Avec son entrée à la crèche, nous avons dû sélectionner l’un de ceux qui attendaient sagement d’être câlinés pour l’accompagner là bas ( hors de question qu’elle y traine ma merveille des Etats Unis vu son prix… ).

J’ai eu peur qu’elle n’aime pas cette transition permanente entre ces deux doudous, qu’elle veuille ramener celui de la crèche à la maison ou vice versa. Mais finalement Aïnoha fait très bien la différence, et câline celui de la crèche volontiers quand elle en ressent le besoin.

A la maison « Doudou » a pris une place importante. Longtemps cantonné à la chambre, il suit désormais Aïnoha partout. Vraiment partout. Car depuis qu’elle parle, elle appelle régulièrement « doudou », alors autant qu’il soit à proximité. Un petit câlin, et ce dernier finit souvent au sol comme un malheureux, délaissé pour un jouet.

Je me suis fait des cuisses en béton à force de le ramasser…

La maniaque qui sommeille en moi le surveille donc en permanence ce doudou: je veille à ce qu’il reste loin des toilettes ( par pitié… ), je le ramasse vite dès qu’il est au sol, je le cache ( un peu ) quand il est l’heure de manger… ainsi pour le moment son odeur et son aspect restent largement acceptables. Dans tous les cas, quand Ainoha est encore à la crèche, « Doudou » prend régulièrement un bon bain. Ni vu ni connu…

Mais pourquoi lui? Parfois je me pose la question. Sans doute la facilité: il était dans son lit, elle n’a eu qu’à tendre le bras pour faire sa connaissance. Les autres doudous n’étaient pourtant pas loin, parmi ses jouets. A force de l’observer, cette petite licorne est devenue familière pour elle. Familière, et surtout rassurante, car elle a toujours été là. Et puis Aïnoha a un petit faible pour ses oreilles, sur lesquelles elle enroule sa main pour prendre son pouce ensuite. Bien calée, elle s’endort ainsi entourée. Cette petite licorne, dépliée, peut faire office de mini couverture, pratique quand on veut couvrir un peu plus un bébé endormi.

20180812_183709_001
Doudou adopté!

 

J’ai longtemps pensé que ma fille n’aurait pas besoin de doudou, tant elle s’endormait facilement sans rien autour d’elle. Et puis je m’aperçois que le rôle du doudou est important dans la vie d’une toute petite fille! Pas seulement pour s’endormir, mais après un chagrin ou une chute.

Une seule inquiétude persiste pour moi: et si un jour elle le… perd? La caractère unique de ce doudou n’est peut-être pas qu’un avantage… Il ne me reste plus qu’à espérer que cette créatrice travaille toujours.

Alors… jalouse, moi? Moi qui voulait être son doudou pour la vie! Non finalement je suis heureuse qu’elle en ait un, après tout je l’avais choisi avec tant d’amour. « Doudou » il nous aide beaucoup au quotidien il faut l’avouer, et puis surtout, il aide Aïnoha à prendre confiance en elle, à explorer son monde.

Je ne sais pas combien de temps ce doudou fera partie de sa vie, mais je ne suis pas encore pressée de voir Aïnoha le délaisser. Je sais à quel point il est rassurant pour elle, et je trouverais injuste de prendre un jour l’initiative de l’en priver. Après tout, j’ai gardé le mien jusqu’à l’adolescence… c’était un morceau de taie d’oreiller… mais chut!

doudou

 

Son doudou, c’est finalement un peu sa première histoire d’amour…

Et puis le soir bien souvent, au moment de notre câlin dans le lit parental, Aïnoha me dit « pose »: elle dépose alors son doudou, et se blottie dans mes bras. Elle me caresse la peau avec ses petites mains, et s’apaise. Oui, je reste un peu son doudou aussi finalement…

 

Et chez vous « doudou »: on l’aime un peu, beaucoup, passionnément? Et puis tiens… Jusqu’ à quel âge aviez vous gardé le vôtre?

 

3 commentaires sur “Le doudou… sa première histoire d’amour.

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :