Nos petites astuces contre l’eczéma de bébé.

Aujourd’hui j’ai envie d’aborder avec vous un sujet qui m’a tant préoccupée dès les premiers mois d’Aïnoha: l’eczéma chez les touts petits.

Décembre 2017: Un soir, alors que son lit est encore bien collé contre le notre dans la chambre parentale, je couche Aïnoha, alors âgée de 3 mois et demi. La lumière est tamisée, elle vient de téter. Une fois déposée dans son lit, elle me regarde, paisible, et me sourit. Encore une douce soirée. Je m’éclipse alors, et ne revient me coucher qu’une heure et demi plus tard…

D’ordinaire sa paisible respiration me berce. Mais là, je l’entends bouger. Pas un pleur, pas une protestation. J’en suis pourtant certaine: Aïnoha peine à trouver le sommeil, elle est agitée. J’allume alors la lumière, inquiète. Ma petite puce me regarde, sans un bruit. Non seulement elle ne dort pas, mais elle tourne la tête de droite à gauche. Comme si quelque chose la gênait. « Mais quoi mon amour? »…

Sans attendre direction la table à langer. Et là, en enlevant son pyjama… mon cœur  manque un battement: son cou est si rouge… un rouge vif, si vif… un rouge qui témoigne d’une gêne ou certainement d’une douleur qu’il faut prendre au sérieux. Il est 23h. Je ne sais pas quoi faire. Je lui passe donc un peu de crème hydratante pour bébé en douceur, et les rougeurs semblent s’apaiser. Aïnoha aussi d’ailleurs. Elle qui n’a rien dit depuis tout ce temps… c’est donc avec un nouveau sourire qu’elle s’est enfin endormie ce soir là.

Et mon cœur de Maman était en miettes. Durant deux heures, mon tout petit bébé a attendu dans son lit, sans broncher. Et pourtant, vu l’importance de la rougeur, il y avait de quoi hurler. Mais elle n’a rien dit. Aïnoha n’a jamais beaucoup pleuré, elle est comme ça. Alors ce soir-là je m’en suis voulue: comment avais je pu passer à côté de ça?

maman_bébé-eczema

Le verdict de notre pédiatre le lendemain a été sans appel: Eczéma. Et pourtant, j’en souffre aussi de l’eczéma depuis quelques mois: mais il est localisé, sur une main. « ça ne ressemble pas à ce que j’ai sur la main… » je me suis entendue répondre. La pédiatre m’a alors expliqué que comme beaucoup de bébés, Aïnoha a la peau atopique. Ce qui n’est pas mon cas: le mien étant causé soit par une allergie soit par le stress. La peau de ma fille était donc fragile, et nous avons dû changer nos habitudes en matière de soins…

Nous avons eu une chance:  problème a été pris à temps pour ma puce, et les plaques sont restées localisées. L’eczéma nous nargue surtout en hiver, quand les écarts de températures entre les intérieurs chauffés des maisons et le froid glacial de l’extérieur sont importants. L’été qui a suivi, Aïnoha a été tranquille quelques mois. C’est cependant sans surprise que depuis le mois de novembre, les plaques ont de nouveau fait leur apparition…

Il y a tout de même un peu de mieux par rapport à l’année dernière, mais comme les professionnels de la santé le spécifient, un tout petit qui souffre d’eczéma peut avoir à le supporter jusqu’à ses trois ou quatre ans… Bien souvent cela disparaît ensuite, pour parfois réapparaître à l’âge adulte malheureusement!

Alors, quelles sont nos petites astuces contre l’eczéma?

  • On hydrate, on hydrate, on hydrate!! Notre baume relipidant de la marque Avène fait des miracles: Après chaque bain ou douche, Aïnoha a droit à son petit massage. En plus du moment privilégié que nous vivons, sa peau apprécie vraiment. Elle reste toute douce, et voilà un bébé détendu!
  • On limite (malheureusement) la durée du bain ainsi que sa fréquence. On garde le vrai bain ludique avec la tonne de jouets un soir sur deux. Sinon, c’est une simple douche. Dans tous les cas on reste dans l’eau 10 minutes maxi.
  • Pas de piscine pour son premier printemps. La piscine et ses produits étant fortement déconseillée, on a opté pour les randonnées à vélo l’été dernier. Bien entendu cette année, je pense céder à la tentation de partager ma passion de l’eau avec ma fille: nous opterons pour la piscine gonflable dans le jardin, garantie sans produits!
  • La crème à la cortisone reste notre meilleure amie: quand une plaque fait de la résistance j’en applique durant 3 jours. Le plus souvent, l’eczéma ne fait plus le malin après ce délai. Je l’utilise tout de même en dernier recours, n’étant jamais fan des médicaments.
bébé_zen
Et quand ça ne démange plus… on est zen…

 

Et puis il y a notre petit secret, notre atout de taille: les vêtements de notre marque chouchou: Dooderm.

Qui dit peau atopique dit vigilance sur les vêtements! En effet, bien que la lessive utilisée ait son importance, les vêtements ont aussi leur rôle à jouer. Quand j’ai connu la marque Dooderm, j’ai de suite été séduite! Des bodys tout doux, crées avec des matières nobles telles que la fibre d’argent (connue pour ses propriétés antibactériennes) et le coton peigné (plébiscité pour son toucher soyeux), sans coutures à l’intérieur… ce qui chouchoute immédiatement la peau fragile de bébé.

Dooderm propose en plus une gamme de vêtements adaptée à toute la famille, alors si Papa ou Maman souffre d’eczéma ou même de psoriasis, les adorables tee-shirts de la marque seront adoptés à coup sûr.

Et chez nous qu’est ce que ça donne?

Nous avons eu la chance de recevoir un joli cadeau de la part de Dooderm: un body tout doux et tellement craquant! La marque ayant choisi de ne pas utiliser de colorants, le body est gris chiné, la couleur du coton naturel mélangé au fil d’argent. Un atout charme à mes yeux, on reste dans le respect du naturel. Et puis, l’inscription était faite pour nous…

dooderm_body-bébé_eczema

Un dimanche soir après son massage, Aïnoha a donc porté son nouveau body pour la première fois. Tout joli, tout doux! Effectivement pas de couture intérieure en vue, ni de vilaines étiquettes. C’est donc dans la douceur qu’elle est partie au pays des rêves.

Bien entendu pour un résultat vraiment réussi il faudrait porter exclusivement les vêtements de la marque, ce qui peut paraître onéreux. Une telle qualité a un coût forcément, mais quand les maladies de peau deviennent un handicap ces vêtements sont réellement une bonne option.

En ce qui nous concerne, nous utilisons avec plaisir ces jolis bodys, je sais que quand elle les porte, Aïnoha n’est pas gênée par une couture ou une étiquette mal placée. Et puis les plaques se sont faites plus timides sur le ventre, voir inexistantes. L’effet de nos soins est amplifié par des vêtements en coton naturel, c’est certain.

De manière générale, je reste vigilante désormais sur les matières des vêtements pour ma puce. Longtemps attirée par l’esthétique uniquement, j’attache désormais beaucoup d’importance au confort.

J’ai lu que de plus en plus de touts petits sont touchés par ce fléau, la faute sans doute aux polluants en touts genres qui sont omniprésents dans notre quotidien. Combattre l’eczéma c’est donc combattre un mode vie souvent inadapté, et ça je ne l’ai compris que récemment. Manger plus sain, et surtout utiliser des produits naturels, ce sont habitudes qui ne peuvent nous faire que du bien. A nous, et surtout… à eux.

En espérant que ces plaques ne soient bientôt qu’un vilain souvenir…

 

Si vous avez craqué pour notre joli body, vous pouvez le trouver, ainsi que toute la gamme de vêtements tout doux de la marque Dooderm, juste ici.

 

L’eczéma vous en fait voir aussi de toutes les couleurs en ce moment? N’hésitez pas à partager avec moi vos petites astuces!

 

4 commentaires sur “Nos petites astuces contre l’eczéma de bébé.

Ajouter un commentaire

  1. De très bonnes astuces ! A la crèche où je travaillais avant, un petit bout avait un eczéma très prononcé (+peau atopique). Du coup, on lui appliquait de la crème à chaque change car sa peau était si sensible. Il avait également des vêtements en coton biologique. Ses parents faisaient attention à son alimentation, aux produits de la maison pour qu’ils soient le plus sains possibles etc… Bref, plus ou moins les mêmes solutions que toi. Et si elles fonctionnent avec Aïnoha, c’est super !!
    A bientôt,
    Charlotte.

    Aimé par 1 personne

  2. On se bat avec l’eczéma encore à 3 ans … Chez nous seule la crème aux corticoïdes semble faire effet. Toutes les autres mesures de préventions aident juste à ce que ces fichues plaques n’apparaissent pas sur tout son corps. Et on est un peu désemparés. On nous répète que c’est une maladie chronique (et héréditaire dans notre cas), mais c’est tout de même assez dur de voir notre petit bout se gratter au sang dès qu’on essaie de réduire la crème aux corticoïdes.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est fou comme ce truc est résistant! Le mien sur la main, je l’ai trainé 8 mois malgré la cortisone! Heureusement Aïnoha ne se gratte pas encore, mais j’imagine que ça doit être difficile pour ton petit coeur… courage!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :