Notre jolie histoire de Noël…

On y est: le sapin trône fièrement dans la maison, les villes sont illuminées, les cadeaux ( presque ) emballés… les Père Noël sont de sortie pour le plus grand bonheur ou pas de nos tout petits… Bref la magie de Noël est là! 

C’est une jolie période, avec ses belles histoires. On en lit, on en voit à la télé. J’adore. Une manière d’éloigner un peu les événements moins gais de ces derniers temps. On en a tellement besoin je trouve! Noël a pris toute sa signification pour moi depuis que je suis Maman, et vous allez comprendre pourquoi…

 

Aujourd’hui, Aïnoha et moi avons décidé de vous raconter notre joli compte de Noël à nous… Vous êtes prêts?

. . .

[ Nous sommes en 2016. Elle vient de fêter ses 28 ans. La rentrée de septembre vient de passer, et elle se dit « pourquoi pas« . Pourquoi pas en parler, là, de suite, maintenant. Pourquoi pas relancer ce sujet si longtemps resté en suspens avec l’homme de sa vie…

Car malgré son bonheur affiché: ses nombreux voyages, sa passion et son talent pour la Danse, son entourage aimant… il lui manquait quelque chose. Là tout au fond d’elle… un manque qui devenait pesant, insistant. Un petit bébé. Un petit être à aimer, à chérir. Oui, elle voulait tellement devenir Maman. Mais elle rêvait d’un foyer heureux, alors ce petit bébé devait être autant désiré par son Papa!

believe_in-your_dreams

« Je suis d’accord« . Voilà il venait de lui faire le plus beau cadeau de sa vie. Car enfin, la perspective de réaliser son rêve de toujours se concrétisait. Un bébé. Un bébé qui lui donnerait le rôle qu’elle a toujours voulu avoir. Elle avait tellement hâte. Mais ça peut prendre du temps, on lui a dit. Elle le savait. Et s’était donc préparée malgré son impatience, à voir les mois défiler: chacun porteur d’un espoir si fort.

C’était au mois d’octobre 2016. L’impatience lui faisait alors faire des calculs fous, alors qu’elle venait à peine d’arrêter la pilule: et si je tombais enceinte maintenant? Quelle belle nouvelle à annoncer à Noël à toute la famille… Ne rêve pas ma belle, la chance et toi ça fait deux. Oui, après tout dans sa vie, elle a toujours dû batailler pour réaliser ses rêves. Alors la facilité elle ne connait pas. Pourquoi ce serait différent cette fois?

Et puis fin novembre, un week-end en amoureux. Ce week-end restera gravé dans sa mémoire comme le dernier passé à deux, mais.. chut, ça elle ne le savait pas encore! Paris. Disneyland. La magie de Noël comme elle ne l’avait jamais vécue. Son esprit a alors choisi d’y croire: oui elle avait droit au bonheur!

La vie a ensuite pourtant repris son cours. D’autres choses sont venues occuper son esprit. Mais ce petit espoir bien caché était toujours présent… si petit mais si fort… Son excitation était semblable à celle d’un enfant qui avait reçu un cadeau, et qui attendait juste sagement de le déballer. Allez arrête d’y penser… Mais impossible de s’en empêcher.

Le mois de Décembre passait doucement. L’odeur du sapin parfumait délicatement le salon, les cadeaux patientaient tout autour. Plus que quelques jours avant Noël… 

sapin_noel

La déception avait pris le pas sur l’espoir dans son esprit désormais. Ses règles étaient prévues ce lundi: elle allaient arriver, balayant tout espoir. La magie de Noël n’avait pas opéré. Lundi, mardi. Il est vrai que le cycle doit se réguler. Son esprit était embrouillé. Et si?… Non stop. Après 10 ans de pilule les cycles doivent se régulariser, point. Une attente interminable. A guetter cette fameuse couleur rouge.

Puis l’inquiétude: et si ses cycles étaient irréguliers, voir inefficaces? Et si elle avait un problème? L’ovulation, la courbe de température.. tout ça c’était l’inconnu pour elle. Peut-être qu’elle était stérile? Elle n’aurait alors jamais d’enfants… les larmes sont montées. Ce serait la pire des punitions. Il la quitterait alors pour une autre, fertile, elle. Sa vie prendrait alors la pire tournure imaginée: elle qui rêvait d’un doux foyer chaleureux rempli de rires d’enfants, se retrouverait finalement seule et dépressive.

Mercredi. 2 jours de retard? Ton cycle n’est vraiment qu’un idiot capricieux. Elle le savait: au moment où elle s’autoriserait enfin à espérer, sa culotte serait alors bariolée de rouge. L’inquiétude perdurait: son petit mal de ventre mensuel annonçant l’arrivée de ses règles s’était tu. Pas de mal de tête non plus. C’est comme si son corps lui faisait une mauvaise blague. Vite, que ce fichu cycle reprenne et qu’on passe à autre chose!

Jeudi. Et si?… Et si?… Cette journée fût sans aucun doute l’une des plus longues de sa vie. Ponctuée de points d’interrogation, de doutes… d’espoir. Car oui il était là cet espoir. Comment ne pas espérer après tant d’années d’attente? Et puis l’aspect « pratique » a fait irruption: elle était attendue le lendemain soir, à 3h de route de chez elle, pour fêter les fêtes de fin d’année avec sa grande famille. Il fallait qu’elle soit fixée. Mais elle serait déçue si le test affichait négatif juste avant Noël, non? Pourtant… rien de pire que de rester dans l’ignorance. Alors c’était décidé: elle ferait son premier test de grossesse le lendemain matin…

point_interrogation

Quand elle s’est retrouvée à la caisse du supermarché, avec le test en main, elle s’est alors sentie comme une voleuse. Car oui, elle agissait en cachette: inutile d’alerter Prince Charmant pour rien. Pour ne rien arranger ils étaient en vacances, alors difficile de lui cacher quoi que ce soit. Le test attendrait le lendemain, sagement caché… La nuit s’annonçait longue.

Vendredi 23 décembre. Les valises sont chargées dans la voiture. Toute sa famille les attendait avec impatience. Les yeux à peine ouverts, elle avait déjà bondi hors du lit. Pas de Prince Charmant à l’horizon. Il lui manigançait peut-être une surprise? Mais elle était bien trop nerveuse pour y songer. Elle était juste contente qu’il ne soit pas là pour une fois.

Fébrile, elle déballa le test: elle l’avait choisi avec affichage digital, plus fiable selon elle. Une fois le test fait, elle décida de se laver les cheveux pour patienter. Promis elle ne regarderait pas avant. De toutes façons la notice conseillait d’attendre quelques minutes. Elle se déshabilla. Fit couler l’eau. Et ne pu s’empêcher de tourner la tête

« + » . Un symbôle simple, mais plein de sens. Elle n’en croyait pas ses yeux. Son coeur battait la chamade. « + ». Il était là, imperturbable. Comme si déjà, le petit être qui se cachait alors dans son ventre lui criait  » Tu as eu raison d’y croire! Je suis là Maman… « . Ce n’est pas possible… tout ce bonheur rien que pour moi, là, maintenant? Elle avait du mal à réaliser. Et l’eau continuait de couler…

test_grossesse_noel

En pyjama, à peine coiffée, elle tournait dans la maison. Par quoi commencer? Son esprit tournait à cent à l’heure. Ce moment, elle se l’était imaginé des milliers de fois, mais pas comme ça. Elle ne s’attendait pas à une telle surprise. Appeler sa Maman? Oh oui elle en mourait d’envie. Mais non, elle préférait lui garder la surprise. Pareil pour Prince Charmant. Oui une telle surprise, ça s’annonçait joliment. Pas avec un appel paniqué.

Et puis, ce test… était-il fiable? Une seule chose restait à faire: courir chez la gynéco. Située à deux minutes en voiture, c’était elle LA personne à voir! Pas de temps à perdre: elle sauta dans sa voiture, sans prendre le temps de s’habiller. Elle avait fière allure avec son pyjama, ses baskets et ses cheveux en bataille à l’accueil du cabinet gynécologique! La secrétaire lui sourit: « Oh quel beau cadeau de Noël! Allez, courez la faire, cette prise de sang!« . Effectivement: phobique du médical, c’était bien la première fois qu’elle arriva en courant au labo…

Le manque de sommeil, le stress causé par la prise de sang et son ventre vide eurent alors raison d’elle: elle éclata en sanglots. La gentillesse exceptionnelle de la dame qu’elle avait en face d’elle lui fit alors chaud au coeur: « Allez courage, pensez à la manière dont vous allez annoncer la bonne nouvelle au Papa! Quel beau cadeau!« . Oui elle avait raison. Il ne lui restait que très peu de temps pour trouver une idée!

Voilà, elle y croyait enfin. Toujours en pyjama, le froid lui brûlant la peau, elle se précipita au petit centre commercial voisin. Et tant pis pour ses cheveux gras: elle rayonnait de bonheur. Elle avait rêvé de ce moment depuis si longtemps! Préparer l’annonce au Papa… Une jolie carte de Noël et des petits chaussons l’attendraient au pied du sapin. Un mystérieux petit paquet en plus, qui contiendrait le plus merveilleux des cadeaux.

annonce_grossesse_noel

Tout était prêt: il ne restait plus qu’à attendre, fébrile, le retour du futur Papa à la maison. Elle en tremblait. Car son instinct avait désormais pris le dessus: elle était enceinte, oui elle le savait. Toujours aucun symptôme. Juste une intuition, plus forte que jamais.

Quand il a poussé la porte d’entrée, elle manqua de s’évanouir. Lui, de suite avait remarqué son état. Sans se douter de ce qu’elle lui préparait, il la sentait si… bizarre. Après tout elle ne savait pas mentir, c’était bien connu. Puis son regard fût de suite attiré par ce petit paquet au pied du sapin, qui n’était pas là ce matin… « Un cadeau de dernière minute pour mon cousin » affirma-t-elle. Il n’y a pas cru une seule seconde. Elle sentit que c’était alors le moment parfait. « Prends le, et viens l’ouvrir près de moi… » chuchota-t-elle…

Le regard intrigué de l’homme de sa vie fit battre son coeur encore plus vite. Quand il lui dit qu’il préférait l’ouvrir à leur retour, le 26 décembre, elle s’empressa de lui faire changer d’avis. « Non, ouvre le de suite s’il te plaît… fais moi confiance« . Leurs coeurs battaient alors la chamade à l’unisson: se doutait-il de quelque chose? Il déballa alors lentement le petit paquet… si lentement…

Elle lui demanda de lire la carte en premier… 

Coucou, serais-tu prêt à m’accorder une petite place dans ta vie? J’ai tellement hâte de faire ta connaissance… au mois de septembre 2017! Je t’aime déjà… Papa.

Puis il pris les petits chaussons dans sa main. Ses yeux brillaient. Il resta sans voix. Elle, elle avait déjà fondu en larmes. Toute la pression de la matinée partait enfin, pour ne laisser place qu’au bonheur. « Alors c’est vrai? Tu es enceinte? » « Oui!!« . Ils se sont longuement serrés dans les bras. Fous de bonheur. « Il faut attendre le résultat de la prise de sang avant de partir ». Un texto à la famille: voiture en panne, on arrivera plus tard que prévu. C’était réglé. Et les heures leur ont alors parues une éternité.

Il était alors temps d’échafauder leur plan pour garder ce petit secret bien au chaud lors des repas de Noël. Car elle le savait, durant la grossesse certains aliments sont interdits: huîtres, foie gras... tout ce qu’elle adorait. Alors il allait falloir mentir: elle aurait la gastro, tant pis. Mentir à sa famille.. quel supplice! Mais la surprise qu’elle leur préparait valait bien ce sacrifice.

Les résultats sont arrivés aux alentours de 15h: la grossesse était bien lancée, depuis 3 semaines environ. Emus, chamboulés, ils ont ensuite pris la route. Ce week-end de fête il ne seront pas prêts de l’oublier: parmi les 16 personnes assises à table ce 24 décembre, seuls eux deux connaissaient l’existence de ce minuscule petit coeur qui battait en elle. Ils n’ont pas dormi de tout le séjour, bien trop excités. L’émotion était telle pour elle… elle était tant reconnaissante pour ce magnifique cadeau…

bébé_noel

Le plus beau des cadeaux de Noël qu’elle n’ait jamais eu.

. . .

 

Depuis, Noël est pour moi un moment magique.

 

 

 

 

Publicités

4 commentaires sur “Notre jolie histoire de Noël…

Ajouter un commentaire

  1. Super récit ! L’année dernière au bout de 4 semaines de grossesse pour ma part impossible de le cacher à ma famille. je leur ai offert le plus beau des cadeaux. Et maintenant j’adore voir le bonheur dans leurs yeux quand ils voient ma Pantouflette ! Du bonheur à l’état pur !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :