1 an… Un an.

Aujourd’hui ma chérie c’est un jour spécial, un jour de fête. Aujourd’hui on est le 31 Août… tu sais ce que ça signifie? Oui tu as un an mon bébé. Un an… Les mots qui décrivent à mes yeux cette première année passée ensemble sont trop nombreux pour tenir sur cette seule page, tant elle a été riche. Riche de tellement de choses… riche de tout.

20170902_101129
Bienvenue petite Aïnoha…

 

Tout à l’heure, quand tu vas souffler ta jolie bougie, deux images vont inévitablement se superposer dans ma tête: celle de ce petit ange, si paisible, posée tout contre moi me fixant avec ses grands yeux en amande quelques minutes après sa naissance, et celle de cette petite fille, qui se tient maintenant debout, souriante et fière devant son gâteau d’anniversaire. Tes jolis yeux en amande sont plus pétillants que jamais, tu respires le bonheur. Je suis heureuse. J’ai donc accompli ma mission: faire de toi un bébé heureux et épanoui. Faire de toi… une petite fille.

Oui le 31 août 2017 a 23h37, ma vie a changé pour toujours…

Ma chérie saches que j’ai réellement passé la plus belle année de ma vie auprès de toi. Du début à la fin, je n’en changerais rien. Et comme je donnerais cher pour la revivre! Pour tout revivre, dans les moindres détails: de nos débuts hésitants à la maternité, à nos moments de câlins complices le soir dans le lit… en passant par ton premier sourire, tes premiers petits mots… Chaque instant de cette année vaut de l’or à mes yeux.

20170902_193803
Le premier sourire…

 

Et aujourd’hui, comme souvent d’ailleurs, je me plais à me replonger juste un peu plus loin dans le passé…

Je me souviens du soir de ta naissance, durant lequel les paris étaient lancés: allais-tu naître en Août ou en Septembre? On a tellement ri avec la sage femme quand ton Papa, persuadé de gagner, s’est vu perdre son pari en me voyant pousser à 23h30…

Je me souviens de cette première nuit magique, durant laquelle tout était silencieux, la lumière tamisée. Nous étions juste nous trois. Coupés du monde. Nous avions décidé d’annoncer ta naissance seulement le lendemain, ainsi durant ces quelques heures tu n’appartenais qu’à nous. Et qu’est ce qu’on était heureux…

Je me souviens que les premiers soirs, malgré ma fatigue, je n’arrivais pas à me résigner à fermer les yeux. Non, je n’arrivais pas à détacher mon regard de ton joli visage. Tu étais si belle…

Je me souviens de nos petites difficultés de jeunes parents: il a fallu tout apprendre. Mais on était tellement motivés. Ton Papa s’est débrouillé comme un chef, parfois avec plus d’aisance que moi! Et puis l’allaitement s’est mis en place, le quotidien aussi, et notre petite routine a pu commencer. Paisible.

Je me souviens de ton incroyable patience, déjà, et de ton regard si doux. Tes petits yeux étaient ouverts sans arrêt, tu ne te lassais pas d’observer le monde. Un bébé, zen, qui ne pleurait que très peu. Un petit bébé qui ne supportait pas d’être posée, et qui redevenait si paisible une fois lovée dans mes bras. Après tout tu avais bien raison, j’étais là pour ça. Alors je ne t’ai plus laissée.

Je me souviens de nos moments d’intimité, de complicité la nuit quand tu te réveillais pour téter. Des instants qui n’appartenaient qu’à nous. Ils ont pourtant été très vite remplacés par un beau cadeau: tu as fait tes nuits bien plus vite que je ne l’aurais imaginé, et 12h sans te voir m’ont paru une éternité au début. Je me revois assise près de ton couffin, un peu perdue, un peu vide, à attendre ton éventuel réveil nocturne. Mais il n’est plus jamais venu. Alors je me suis rendormie, tout près de toi, bercée par ta respiration si rassurante.

Je me souviens de nos journées d’hiver, passées dans notre petit cocon. Juste nous deux. Notre doux quotidien sans contraintes qui me manque tant. On avait nos petits rituels, la vie avec toi était calme et facile. Je n’avais envie de rien d’autre, car j’avais tout. Tout simplement.

Je me souviens de nos moments moins rigolos, comme les vaccins, et ta rhinopharyngite. Des moments où plus que jamais tu as eu besoin de moi, et durant lesquels j’ai fait de mon mieux pour t’apporter tout le réconfort dont tu avais besoin. J’espère avoir bien fait les choses. Heureusement tu m’as montré à quel point tu es forte, et la vitesse à laquelle tu te remets de tes petits maux m’impressionne.

Je me souviens de ton premier Noël, du sentiment qui m’a envahi lorsque nous avons décoré le sapin. Le sentiment d’être enfin à ma place. De me sentir bien auprès de la petite famille que j’ai crée. Je n’ai pas connu de plus beau Noël je crois. Le Père Noël est de retour chez nous maintenant: la magie de cette fête est à nouveau présente dans mon cœur.

Je me souviens de ces fêtes de famille, durant lesquelles tu as fais connaissance avec ceux qui t’aiment tant tout au long de cette année. Souvent timidement, mais peu importe: tu as senti à quel point tu étais aimée, et c’est important. Et quelle fierté pour nous! Car oui, ton Papa et ta Maman ont été très fiers de te présenter à ceux qui comptent pour eux.

Je me souviens de notre premier voyage à trois, et de ton baptême de l’air. Petit bébé curieux, les vacances c’est ton élément! C’était l’occasion de te faire découvrir la mer, et tellement d’autres choses! Tu n’avais jamais progressé autant en si peu de temps. L’air du Portugal t’a donné des ailes, et tu es rentrée avec deux dents et de nouvelles prouesses motrices dans tes valises. Et promis tu en vivras d’autres, car on est accro au voyage ton Papa et moi et on compte bien te faire découvrir le monde…

Je me souviens de tes progrès, auxquels j’ai assisté un à un. Parfois avec surprise, mais toujours avec fierté.

Je me souviens de nos premières séances de « gym poussette », durant lesquelles j’avais encore l’appréhension que ça ne te plaise pas. Et puis en fait… tu les adore ces moments! On fait tout ensemble décidément. Et ça me plait tellement…

Je me souviens de cette inquiétude, qui ne m’a en fait presque jamais quittée, lorsque la pédiatre te pèse, et m’annonce systématiquement un poids plus faible que celui auquel je m’attendais. Je me revois poser mille questions, et réaliser qu’en fait les chats ne font pas des chiens. Tu es un petit format je l’ai accepté, et pardon d’avoir mis du temps pour ça.

Je me souviens de nos premiers dimanches en famille, de nos sorties restaurant, de nos balades à vélo. Quel bonheur de former une famille! Quel bonheur de tout partager, et de te faire découvrir notre petit monde à nous. Je ne m’en lasserais jamais.

20170904_124325
La première pose…

Et puis… le jour où tu l’a appelé « Papa »… le soir où tu m’as chuchoté « Maman »… mon coeur a fondu.

Ma chérie, toute ma vie je me souviendrais de ta première année. Mais malheureusement toi non. Alors je te la raconterais, encore et encore. Et puis je n’ai cessé de l’immortaliser: je n’avais jamais autant pris de photos de ma vie! Une quantité énorme de trésors d’une valeur inestimable à mes yeux, qui sera à ta disposition aussi souvent que tu le voudras. Pour qu’on se souvienne…

Ça y est mon bébé il est temps. Il est temps de devenir une petite fille. Il est temps pour toi de t’ouvrir encore un peu plus au monde. Mais ton cocon rassurant sera toujours là je te le promets. Et aussi souvent que tu en auras besoin, mes bras réconfortants seront là pour toi. Il est temps ma chérie. Tu sais Maman est très émue. Mais tu ne me verras pas pleurer, car grandir est une belle chose. Il faut juste que je me fasse doucement à l’idée de te voir devenir… grande

Ta jolie bougie est là bien rangée, et bientôt nous allons l’allumer. Et tu souffleras de toutes tes forces! Encore et encore… et quand elle s’éteindra… tu seras une grande. Ma fille. Mais à tout jamais, là tout au fond de mon cœur, ce tout petit bébé aux grands yeux en amande continuera de se superposer à ton image. Parce que pour moi, oui, tu resteras mon petit bébé pour toujours.

 

Joyeux anniversaire ma jolie Aïnoha.

 

 

 

6 commentaires sur “1 an… Un an.

Ajouter un commentaire

  1. Un article très touchant qui reflète parfaitement bien tout l’amour que tu portes à ta fille. Joyeux anniversaire à notre namour de coeur national 😘, passez une excellente journée tous les trois ☀️!!

    Aimé par 1 personne

  2. Joyeux anniversaire à cette petite princesse. A oui les 1 ans de nos enfants. On se refait le film de toute cette première année d’amour et de tendresse de notre bébé Qui se tenai dans notre ventre 12 mois auparavant et surtout de ma première fois que l’on l à vu de son premier cri et de cette première foi ou l’on la tenu dans nos bras. Mais saurais le temps est passé alors profitez de votre puce tout les jours de votre vie car le temps fil mais ne s’arrête pas et bébé grandi

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :