Notre dressing de naissance.

Suite à plusieurs petits mots, curieux de connaître nos indispensables pour l’arrivée de bébé, avec Aïnoha on a décidé aujourd’hui de remonter un peu le temps, et de vous présenter son tout premier dressing!

En tant que future Maman totalement novice en la matière, c’est en piochant parmi les conseils des collègues, les infos sur les sites de puériculture, et surtout armée de bon sens ( avec une bonne dose d’instinct maternel! ) que je me suis lancée dans l’élaboration de la garde robe de naissance de ma princesse.

Durant les premiers mois de ma grossesse, l’idée de constituer son petit dressing me rendait euphorique: j’allais enfin pouvoir m’éclater à acheter ces petits vêtements riquiquis tant convoités! Et puis les mois ont défilé, et finalement j’ai réalisé que ce serait plus complexe que prévu. Et oui pas question d’acheter sans réfléchir! Une problématique jusque là inconnue pour moi s’est alors posée: il allait falloir s’adapter à la saison, aux besoin de bébé ( et surtout à son confort ), mais aussi penser au côté pratique, une option à laquelle je n’avais jamais pensé en fait! Un body ne devait pas simplement être « trop craquant », il fallait qu’il puisse s’enfiler facilement. Mais ça on y pense que quand tout devient réellement concret ( en tout cas pour ma part! ).

dressing-bébé

Sans trop de suspens Aïnoha était prévue pour être une petite plume, donc feu vert pour les achats en taille « naissance ». Futures Mamans je vous conseille tout de même d’attendre l’estimation du poids de naissance à l’échographie du 3e trimestre pour vous lancer! Car bien souvent on a des surprises! Combien de futurs parents se lâchent sur le rayon « naissance », pour finalement apprendre plus tard que bébé sera bien portant et portera directement du « 1 mois », voir du « 3 mois »…

Adepte de l’anticipation j’ai complété le dressing jusqu’à la taille « 3 mois » , voir même avec un peu de « 6 mois », afin de nous éviter de devoir courir les magasins avec un petit bébé fragile le jour où on s’apercevrait que « oups le pyjama 1 mois est trop juste« … ça je le conseille vraiment à toutes les futures Mamans, ça permet d’aborder les premiers mois l’esprit tranquille! Et puis certains bébés grandissent trop très vite. Cela n’a pas été notre cas, nous avons donc pu profiter allègrement de ce premier dressing jusqu’aux soldes de janvier, durant lesquels Aïnoha, du haut de ses 5 mois, passait tranquillement à la taille « 6mois ».

20180710_184858
La petite étagère entièrement dédiée aux accessoires de Mademoiselle…

 

Alors de quoi il était constitué, notre premier mini dressing?

  • 10 bodys. Je partais du principe que j’allais faire une lessive par semaine pour ses vêtements, donc un body par jour + 3 « au cas où« …
  • 10 pyjamas ( dont 3 légers ). Aïnoha était prévue pour début septembre, période durant laquelle il peut encore faire chaud parfois. Difficile de prévoir la météo sur ce mois je trouve, alors on a pris un peu des deux: des pyjamas en velours, et d’autres en coton plus léger. Et on a bien fait: début Octobre on était encore parfois en débardeur…
  • Deux paires de moufles: inutile à mes yeux! On ne s’en est servis qu’une seule fois… Aïnoha était un petit bébé qui aimait manger ses mains, alors pourquoi lui en priver sous prétexte d’une éventuelle griffure… ( qu’elle ne s’est jamais faite au passage! ) Alors le conseil « met lui des moufles pour ne pas qu’elle se griffe » je l’oublie volontiers.
  • Deux paires de chaussons. Idem que pour les moufles, elle a fait la belle 2 ou 3 fois avec, mais sinon… la plupart du temps en pyjama ses pieds étaient déjà bien au chaud. Et puis ils sont rapidement devenus trop petits.
  • Une tenue en taille « naissance ». Amplement suffisant! Pour le fun durant les visites de la famille ça fait son petit effet, mais le reste du temps soyons clairs: on privilégie le confort et la simplicité! On a eu tout le temps de jouer à la poupée plus tard!
  • Une combi polaire. Toute douce, avec des oreilles d’ours, elle s’est révélée indispensable quand l’hiver est arrivé. D’ailleurs Aïnoha vous l’avait présentée il y a quelques mois dans un petit look du jour bien frileux!
  • Quelques tenues en taille « 1 mois ». Déjà elles sont susceptibles de durer un peu plus longtemps que le « naissance », et puis c’est sympa de commencer à habiller bébé en journée. Même si on a souvent privilégié un bon vieux pyjama tout doux et bien plus confortable pour nos journées coocooning je l’avoue…
  • 3 bonnets. Notés comme indispensables sur la liste de la maternité, c’est vrai que je n’en voyais pas l’utilité au départ. C’est avec les explications des sages femmes que j’ai compris l’importance de garder sa petite tête bien au chaud. Et puis ils nous ont été utiles durant tout l’hiver ensuite, donc un bon investissement mode!
  • Une collection assez conséquente de bandeaux. No comment, vous nous connaissez bien maintenant non? Quand j’ai su que j’attendais une fille je me suis jetée sur les site internet d’accessoires mère-fille. Résultat: on peut se coiffer « tout pareil » en plusieurs couleurs différentes, sans compter que je repartais systématiquement de chaque magasin de vêtements pour bébé avec un petit nouveau. Avant même sa naissance Aïnoha possédait donc au moins de quoi assortir chaque tenue avec un bandeau. Investissement de taille, puisqu’on accessoirise toujours nos petits looks avec l’un d’eux!
  • Pas mal de paires de chaussures. Alors là ne m’accusez pas! Je sais combien les chaussures sont inutiles avant l’âge de la marche, et hormis une jolie paire pour les jours de sortie je ne comptais pas investir davantage. Mais c’était sans compter sur les nombreux cadeaux de naissance reçus… Nous voilà donc avec au moins 5 paires qu’elle n’a jamais porté. Parce qu’il faut être clair: enfiler des chaussures sur de si petits pieds c’est galère… c’est galère pour lui faire garder aux pieds, et c’est galère pour bébé ensuite de bouffer ses pieds. Donc de jolies chaussettes suffisent largement pour moi.
  • Les chaussettes, d’ailleurs on en a au moins 10 paires. Il y a eu celles qu’on a choisies avec amour ( « I love dad »,  » I love mum » le cliché  incontournable quoi! ), et puis celles reçues en cadeau. Résultat: Aïnoha ne risquait pas d’avoir froid à ses petits pieds…

20170727_160528

  • 2 gigoteuses. Toujours dans l’esprit « au cas où ». Et puis c’est sympa de changer! En revanche c’était largement suffisant, une troisième aurait été inutile, sachant qu’à partir de 5 ou 6 mois selon les gabarits hop il faut passer à la taille au-dessus.
  • Quelques vestes, en prévision des sorties. Choisies dans des couleurs neutres pour s’accorder avec tout, elles nous ont bien servi! Important: bien vérifier comment elles se ferment avant d’acheter, car certains systèmes casse-têtes nous ont occupés un bon moment.

Ravie de constater que nous n’avons manqué de rien, et même plutôt le contraire, je garderais cette base si un petit frère ou une petite sœur venait à s’annoncer un jour. A adapter selon les goûts et les préférences bien entendu! La saison de la naissance joue également beaucoup… un dressing de bébé d’hiver est décidément bien différent de celui d’un bébé d’été! Voilà mes petits conseils, cette liste étant non exhaustive, chacun(e) y apportant sa touche personnelle. Car il est vrai que bien souvent, entre utilité et futilité, il n’y a qu’un pas ( taille 16… ).

En tout cas j’espère avoir pu guider un peu mes fidèles lectrices futures Mamans, remonter le temps pour vous fût en tout cas un doux et touchant plaisir. Car oui… ces vêtements microscopiques qu’on prend tant plaisir à acheter, plier, admirer… ne font partie du dressing que pour un temps, et ils finissent décidément bien trop vite rangés dans un coin en attendant de ( peut-être ) servir à nouveau.

Nostalgie nostalgie… le jour où j’ai libéré les étagères et stocké les tailles « naissance » et « 1 mois » j’ai juste pleuré. Ne me dites pas que je suis la seule? S’il vous plaît…

 

4 commentaires sur “Notre dressing de naissance.

Ajouter un commentaire

  1. Pour ma part je n’ai pas pleuré 😂 ! Mais j’ai eu la larme à l’oeil lorsque j’ai étendu sa première lessive, voir ses tout petits vêtements à côté des notres c’était tout un symbole pour moi ❤️.

    Aimé par 1 personne

  2. Moi aussi j’ai un pincement au cœur quand je mets une taille trop petite dans les cartons. Un jour j’ai mis un de ses body naissance à coté d’un 9 mois (actuel) et je me suis demandé comment elle avait pu être si petite durant 1 mois !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est impressionnant! Au contraire, je me souviens avoir mis 1 pyjama 9 mois qu’on nous avait offert près d’un des siens en « naissance », et me dire « c’est pas possible qu’elle devienne aussi grande! » 😂😂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :