Faire partie d’un groupe privé de (futures) Mamans sur les réseaux sociaux: qu’est ce que ça nous apporte?

Le jour où le test s’est révélé positif, une fois l’euphorie passée, il y a un sentiment auquel je ne m’attendais pas qui m’a prise de plein fouet: je me suis sentie seule, TRES seule. Délicat à gérer tout ça.

Quand on vient d’apprendre sa grossesse on se retrouve dans une période pas forcément évidente à traverser: au-delà de l’aspect santé qui est assez bien pris en charge dans notre pays, on est transcendée par les émotions, par le doute, par un millier de questions. Et bien souvent à part le futur Papa et peut-être d’autres privilégiés dans l’entourage on a personne à qui se confier, car on ne peut tout simplement pas en parler. « C’est trop tôt« . Et oui. Bien souvent on attend 3 mois pour annoncer sa grossesse, alors bien sûr le secret nous échappe parfois auprès des personnes les plus proches, et encore… ( pour ma part motus et bouche cousue: ça a été une torture mais j’ai tenu…), dans tous les cas, à moins d’avoir sa meilleure amie enceinte au même moment ( alors ça c’est le top! ) on trouve rarement une oreille attentive à nos états d’âme.

Pour ma part une fois la tornade émotionnelle passée j’ai ressenti comme un vide, une étrange sensation: j’étais la plus heureuse du monde, mais malgré mon grand entourage amical et familial je savais que personne ne ressentais ce que j’étais en train de vivre à ce moment, et par la force des choses j’étais donc seule. Seule pour garder le plus grand secret de ma vie. Triste non? Alors bien entendu il y avait le Papa. Euphoriques, on passait des heures à faire des recherches sur Google: « tape embryon 2 semaines » pour voir à quoi il ressemble! […] Bref on s’éclatait. Mais malheureusement un prince charmant ne remplace pas une confidente, malgré toute sa bonne volonté. Et oui enceinte on a souvent des interrogations sur des sujets hyper bizarres, du genre pertes rosées et j’en passe, et là les compétences du futur Papa s’en retrouvent clairement limitées. Impossible de me confier à mes copines, ni à ma mère, ce serait trahir notre petit secret. Help je me sens seule!!

sans-titre

Alors en bonne geek que je suis j’ai eu l’idée de parcourir les forums, au départ pour trouver des réponses à des questions que je n’oserais plus jamais formuler (Google doit encore en rire…). Et puis sur un célèbre forum, je suis tombée sur une discussion: « les futures Mamans de septembre 2017« . Parfait! Pile le soutien dont j’avais besoin! J’ouvre la discussion, je me présente. Et je lis. Je lis les histoires, toutes différentes, d’une vingtaine de futures Mamans, pour qui comme moi la vie vient tout juste de basculer dans le bonheur. A cet instant je ne le savais pas encore, mais je n’allais plus jamais être seule…

De fil en aiguille il a été décidé quelques mois plus tard de former un groupe privé sur Facebook: aucun de nos contacts ne saurait qu’on y appartient, le groupe serait fermé: on était tranquilles. Entre nous. Une bande de 20 futures Mamans, toutes au même stade de grossesse, qui échangent sur tout et n’importe quoi. On se découvre en photo, on partage tout. J’adore. Elles sont là les confidentes dont j’avais toujours rêvé! Aucun sujet n’est tabou, et ça c’est génial. Est-ce le fait de ne se connaître que « virtuellement »? Car on se confie souvent des choses que même notre entourage ignore. On s’émeut ensemble à chaque écographie, on s’entraide, on se rassure, on rie (beaucoup). Bref une vraie bande de copines, toutes unies par le destin. En septembre on allait toutes devenir des Mamans. Certaines, comme moi, le sont devenues finalement en Août, d’autres en Octobre, et même une en Juillet. 20 adorables bébés qui grandissent maintenant au sein de notre groupe, plus soudé que jamais. Les interrogations ne sont maintenant plus les mêmes: les questions sur la peur de l’accouchement ont fait place à des sondages sur l’alimentation et le sommeil de bébé. Au fil des photos partagées chacune raconte son quotidien, son bonheur, et parfois aussi ses peines.

Pour ma part ce groupe est devenu vital, il est ma bouffée d’oxygène, mon réconfort. C’est la première chose que je vais voir le matin, et la dernière avant de me coucher. Dès que je peux je file voir les dernières nouvelles, et je prend plaisir à partager chaque moment important de notre vie, à Aïnoha et moi. Car je sais que je suis au bon endroit. Je sais que ça les intéresse, et que je serais écoutée, conseillée. Aimée. Et quand on vit une étape aussi importante de sa vie c’est ce qui compte le plus finalement. Ce groupe m’a été d’une aide précieuse durant toute ma grossesse, et dans ma nouvelle vie de Maman. Je reste persuadée que j’aurais vécu tous ces moments différemment sans leur soutien. Et puis je suis tout simplement heureuse de les avoir dans ma vie, car malgré la distance géographique ces copines d’un genre unique sont bien plus présentes dans ma vie que certaines personnes que je fréquente « dans la vraie vie ». Certaines sont même devenues de belles « vraies » rencontres, provoquées grâce au destin.

 

[Et puis en plus, en tant que bébé, j’ai rencontré une super copine de mon âge grâce au groupe de Maman, ma première amitié! Et il paraît même qu’un petit garçon est tombé amoureux de moi dans le groupe, il craque sur mes photos hihi! D’ailleurs c’est réciproque…] Aïnoha.

 

Alors vous l’aurez compris, appartenir à un groupe de (futures) Mamans sur internet n’a que des avantages!

  • On peut se confier tout et n’importe quoi: on est certaines de ne pas voir nos secrets divulgués à notre collègue ou à notre belle sœur.
  • Notre vie les intéresse ( et vice versa! ): liées par le plus beau des points communs, on est sûres de ne pas les ennuyer avec nos histoires de couches ou de ventre rond.
  • Elles ne se lasseront jamais de voir les 10 photos quotidiennes de notre merveille: parce qu’elles aussi elles en ont des merveilles, et que c’est drôlement chouette de voir toutes ces photos de bébés!
  • Souvent on a la chance de tomber sur des Mamans plus expérimentées, qui en sont à leur 2e, 3e, voir 4e grossesse! Et leurs conseils valent de l’or…
  • Quand on est en congé maternité, voir alitée, et donc à la maison toute la journée… ça fait un bien fou d’échanger et de papoter de tout et de rien! Et puis on est certaines de trouver quelqu’un avec qui parler à toute heure puisqu’on partage le même vécu! ( y compris donc les nuits blanches du dernier trimestre…).
  • On se serre les coudes, c’est une source inépuisable de positivité. Un doute, un chagrin qui ne trouve pas d’interlocuteur dans notre entourage trouvera toujours une oreille attentive et bienveillante dans le groupe. Parce qu’on prend plaisir à s’écouter les unes les autres.
  • On s’attache aux bébés des copines, on prend plaisir à les voir grandir, évoluer. L’un commence à marcher, l’autre vient de dire « Papa »… tous différents, ils grandissent à leur rythme, et c’est une vraie chance d’assister à ça!
  • On rencontre des personnes que l’on aurait pas forcément rencontrées « en vrai », parce qu’on a des passions différentes, ou parce qu’on a pas forcément les mêmes convictions. Surtout parce qu’on ne vit pas dans la même région. Et finalement on serait passées à côté d’une belle série de fous rire et d’anecdotes!
  • Parfois de vraies amitiés naissent… et passent la barrière de l’écran. Et là c’est vraiment le bonheur.

images

Et comme dans tous les groupes il y a parfois des tensions, des mésententes. Mais être unies par le même destin ça rapproche plus que tout, et le dialogue finit toujours par triompher. Dans un groupe comme celui-là on ne partage pas toujours les mêmes points de vues, mais c’est justement ce qui en fait l’intérêt. Se confronter au regard des autres n’est jamais facile, mais dans un groupe de Mamans ça fait du bien en fait. Car on ne juge pas, on ne critique pas. Après tout on est toutes dans le même bateau non? Peut-être que certaines de mes supers copines liront mes lignes, alors je dois bien leur avouer ici que je les aime, et que je suis heureuse qu’elles fassent partie de ma vie. Et si un jour je découvre que mon bonheur sera multiplié par deux, et que l’aventure recommence pour moi, alors oui sans hésiter je rejoindrais un second groupe de futures Mamans, mais tout en gardant la première place dans mon cœur à mes « Mamans 2017« , celles avec qui je suis devenue une Maman, celles qui ont vu ma petite Aïnoha venir au monde…

Et puis un jour, pourquoi pas, peut-être qu’on réalisera notre projet: se voir toutes en chair et en os, toutes en même temps… avec nos bébés!

images0N7TJGOT

 

Et vous, avez-vous fait partie d’un groupe similaire? Ou auriez-vous aimé? Qu’est-ce que ça a changé dans votre quotidien de jeune Maman? Racontez moi tout!

 

Publicités

4 commentaires sur “Faire partie d’un groupe privé de (futures) Mamans sur les réseaux sociaux: qu’est ce que ça nous apporte?

Ajouter un commentaire

  1. Je suis pas sur un groupe FB mais je suis sur l’appli WeMom et c’est vrai que c’est sympa d’avoir des réponses a nos questions. Je pense que sur l’appli on est trop nombreuses pour avoir une relation aussi « forte » mais tu me tente bien à aller taper « les futures maman d’aout 2018 » …

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui c’est vraiment le petit « plus » dans la grossesse je trouve, car au-delà d’avoir des réponses à tes questions tu noue de vraies relations avec des personnes qui te demandent de tes nouvelles, et s’intéressent vraiment à toi! ( et vice versa tu découvres des filles adorables ) 😊

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :