Avec ces nombreux jours fériés en ce moment on y est toutes confrontées: on va au resto, on se balade au centre commercial, on sirote un verre en bord de mer… et puis hop elle surgit! Qui? L’envie sournoise de faire pipi bien entendu! Une envie qui nous touche bien plus souvent à nous, les femmes. Alors c’est parti, dirigeons nous allègrement vers les toilettes les plus proches…

Ok ce sujet est hyper différent de ceux sur lesquels j’ai l’habitude d’écrire, mais après tout c’est mon blog, j’ai le droit de dévier un peu… et puis j’avais envie de lancer le débat: avouez les filles, on a toutes été concernées par ce problème un jour non?

wc_femmes_toilettes

Ma ( profonde ) réflexion du jour m’est venue durant mon séjour au Portugal, oui je l’avoue, je suis abonnée aux files d’attente des toilettes pour dames: c’est simple j’ai dû visiter autant de toilettes que de lieux touristiques à travers le monde. Miss pipi c’est moi. Autant vous dire que je maîtrise mon sujet. Et à chaque fois le même ( triste ) constat: on est nombreuses quand même à avoir la même envie au même moment. Ce jour là je visite l’un des plus grands centres commerciaux de Lisbonne. L’un des plus grands, j’insiste. Alors quand mon habituelle envie pressante est arrivée je ne me suis pas inquiétée: j’étais dans LE lieu idéal pour me dénicher des toilettes sympas et passer rapidement à autre chose. Comme j’ai été naïve…

sans-titre (2)

La petite flèche et les deux célèbres bonshommes illustrant cet indispensable panneau dont le symbole est désormais universel m’ont conduit à travers un looonng couloir… plein. De femmes. Que des femmes. Une file d’attente qui m’a de suite mise au « parfum » si je puis dire. La porte n’était pas encore visible, le bruit des sèches mains à peine audible. Et déjà la longue attente commençait. Franchement je ne sais pas combien de temps j’ai passé dans ce couloir, saucissonnée entre un groupe de touristes chinoises et une vieille dame portugaise qui matait mes textos à peine discrètement. Alors pour faire passer le temps je me suis mise à faire de savants calculs: si on part du principe qu’un homme et un femme viennent ici pour le même besoin vital, comment se fait-il que la femme mette 2 voir 4 fois plus de temps? Alors que nous sommes constitués pareil il me semble. Une vessie, voir un côlon, c’est le même organe qu’on soit homme ou femme. Peut être que j’étais mauvaise langue? C’est juste qu’on était plus nombreuses voilà tout? J’ai vérifié. Quand je me suis retrouvée au même niveau, à égalité avec la file d’attente des hommes. Mon constat a été sans appel: nous étions 3 femmes et 3 hommes à attendre, pour le même nombre de toilettes, 2 pour chaque. C’est simple, très vite tous les hommes étaient sortis, quand nous étions encore 3 femmes à attendre. Enervant. J’ai donc élaboré quelques théories afin de ( peut-être ) résoudre ce mystère ancestral: pourquoi la file d’attente des toilettes pour femmes avance moins vite que celle des hommes??

  1. Théorie numéro un: Les femmes réfléchissent trop. Ai-je réellement fini de faire pipi? C’est sûr? Oh tiens j’ai oublié de nourrir le chat en partant! Allez encore quelques gouttes avant de repartir…Oh la la j’aurais pas dû lui répondre ça hier.. Bref il faudrait tout de même m’expliquer en quoi l’espace restreint et malodorant des toilettes publiques serait un lieu idéal pour se perdre dans sa réflexion…
  2. Théorie numéro deux: Elles refont la déco. Je sais pas, une inspiration soudaine peut-être… ou alors la plupart sont ingénieures en équipement sanitaire et cherchent comment optimiser le système de chasse d’eau souvent défectueux… Je sais pas.
  3. Théorie numéro trois: Les femmes sont vicieuses. Oui c’est la théorie la plus probable sans doute. Elles ont attendu des plombes, alors elles rendent la pareille. Tout simplement.
  4. Théorie numéro quatre: Elles ont confondu les toilettes avec une cabine d’essayage. Ah tiens il fait pas chaud je vais changer de pull… Je vous en prie on a tout notre temps.
  5. Théorie numéro cinq: Les toilettes sont en fait le seul lieu sûr, loin de toute démarche d’espionnage extérieure ( et je n’étais donc pas au courant ). Oui qui n’a jamais surpris deux femmes en pleine conversation à travers la porte… ou d’autres qui choisissent ce moment pour une conversation téléphonique hyper cruciale… Je devrais peut-être m’y mettre alors. C’est plus sûr.
  6. Théorie numéro six: L’art d’uriner est une démarche complexe et lourde de sens, qui ne s’effectue pas par le premier venu, il faut savoir sentir le moment, vivre l’instant. Ceux qui disent vulgairement  » faire pipi » ne savent pas s’y prendre, ils ont pour habitude de bâcler leur œuvre. Donc tout s’explique. Je ne suis pas une artiste voilà tout.
  7. Théorie numéro sept: L’ingénieur intelligent qui avait commencé à équiper certains endroits de toilettes supplémentaires du côté des femmes est porté disparu. Il n’a pas pu terminer son travail. Dommage.

imagesBH3J0S50

Ne trouvant pas le fin mot de l’histoire, je me suis alors remise en question: peut-être que j’étais vraiment mauvaise langue (bis) après tout? Quand le Saint Graal s’est enfin présenté à moi ( visualisez les toilettes enfin libres après tout ce temps, s’offrant à moi sur la bande son « Hallelujah »… ) j’ai décidé que les chiffres allaient parler pour moi: je me suis chronométrée. Vraiment. Top chrono, à partir du moment où j’ai fermé la porte. Je l’ai réouverte au bout de … 27 secondes. 27 secondes. Je suis désespérément nulle en maths, mais si toutes les femmes passées avant moi avaient elles aussi mis 27 secondes, je n’aurais pas attendu 15 minutes ça c’est certain. Alors bon sang  que se passe-t-il derrière ces portes?? Limite j’avais envie d’interviewer la dame qui venait de sortir avant moi: « Alors alors vos impressions? Qu’avez vous fait, qu’avez vous ressenti? Ce moment était-il à la hauteur de vos espérances après tout ce temps?  »

Alors oui beaucoup vont me dire  » mais on est des filles, on se pomponne, on se recoiffe »… Certes les filles, je suis bien d’accord avec vous. Etant moi-même une vraie fille, girly et maquillée, je m’arrête aussi souvent devant le miroir pour un check up rapide. Rapide. Mais la file d’attente concerne bien les toilettes, et non le lavabo ( souvent délaissé d’ailleurs, tiens le savon aurait il moins de succès que la cuvette? )… Et puis personnellement les toilettes publiques moins j’y passe de temps mieux je me porte. Il faut dire que rien ne donne envie de s’y attarder. Alors définitivement je ne comprend pas. Je suis embêtée tout de même. J’aime avoir des réponses à mes questions. Je lance donc ici le débat: pourquoi à votre avis? Si vous avez de nouvelles théories à me suggérer je suis toute ouïe!

Ah, et au fait messieurs, après m’avoir lue vous grimacerez sans doute moins la prochaine fois que vous croiserez une femme dans vos chers toilettes pour hommes… Un peu de tolérance: cette femme était certainement à bout!

femme_toilettes

 

 

 

 

 

 

 

Voilà les filles désormais vous aurez ( je l’espère ) une petite pensée pour moi lors de vos escapades dans les files d’attente des toilettes du monde entier! Ne me remerciez pas c’est cadeau. Bon week-end! Et armez vous de patience…

3 commentaires sur “#Parenthèse philo# Pourquoi la file d’attente des toilettes pour femmes avance moins vite que celle des hommes?

Ajouter un commentaire

  1. Je ne sais pas si il y a des statistiques sur la question mais à chaque fois que maman a envie de faire pipi, la tribu a aussi envie d’y aller. En plus de ton pipi tu dois donc surélever l’enfant pour qu’il puisse faire pipi ou caca sans qu’une parcelle de sa peau ne touche ces WC public, essuyer les fesses, habiller, redeshabiller, remettre la culotte comme il faut et habiller á nouveau pour finalement sortir en apnée de cette espace réduit au bout de 5 minutes. … et pendant ce temps la file d’attente atteint des records de longueurs.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :