Prendre l’avion avec bébé: mes petites astuces qui facilitent drôlement la vie.

Nous voilà de retour d’un séjour riche en émotions à travers le Portugal. Nos premières vacances à trois! Autant vous le dire de suite: ces vacances qui n’ont en rien ressemblé aux précédentes m’ont beaucoup inspirée, j’avais hâte de vous retrouver pour vous faire partager nos aventures!

Une série d’articles qui auront pour thème les vacances en famille va donc très vite débarquer, ce qui m’a d’ailleurs donné envie de créer une nouvelle catégorie pour ce blog! A découvrir donc…

Mais commençons par le commencement! Après vous avoir fait partager notre épique préparation pour ce voyage, nous nous sommes envolés pour Faro, au sud du Portugal. L’occasion pour Aïnoha de vivre son baptême de l’air! Pour faire court: ce fut sportif, parfois long, plein de fous rires, mais surtout une belle expérience. Un voyage en deux étapes pour l’aller car nous avions une correspondance sur Madrid, qui s’annonçait rude pour un premier voyage avec un bébé. Et puis en fait… tout s’est déroulé dans la bonne humeur ( enfin presque ), mais surtout ma princesse m’a surprise encore une fois par son calme et sa patience à toute épreuve.

bébé-voyage-en-avion

Oui, je m’attendais à galérer avec les bagages ( check ), à avoir de mauvaises surprises au comptoir d’enregistrement concernant notre supplément poids ( ouf pas check ), à regretter fortement d’avoir renoncé à l’achat d’un porte bébé ( check, j’ai une tendinite au bras ), à attendre de longues minutes dans des files d’attente interminables ( pas check, merci l’embarquement prioritaire ), à subir les regards outrés des autres passagers face aux pleurs de mon bébé épuisé ( pas check ), à devoir faire face à un imprévu qui allait mettre en péril notre voyage, du genre grève, retard, intempéries… ( pas check )… mais je m’attendais surtout à vivre le bonheur de faire partager notre goût pour le voyage à notre fille, et là je dis check à 100%!!

Notre première expérience aérienne avec bébé s’est donc hyper bien passée, je n’aurais pas pu espérer mieux. Aucun pleurs, ni manifestation de ras-le-bol, tout n’aura été que sourires et même fous rires pour une petite puce visiblement heureuse de vivre de nouvelles expériences. J’ai tout de même beaucoup étudié le sujet en amont, afin de nous préparer au mieux. Oui je dis bien « nous », car les parents aussi se doivent de se sentir prêts! De longues heures à parcourir les forums, les sites internet des compagnies aériennes, sans bien entendu oublier d’écouter mon instinct de Maman ( le plus important non? ).

20180416_171310

Alors sans prétention aucune, je ne suis ni pédiatre ni professionnelle de la petite enfance, j’ai eu envie de partager avec vous mes petites astuces pour voyager en avion avec bébé!

  1. L’A-N-T-I-C-I-P-A-T-I-O-N. Le maître mot en fait. TOUS les scénarios ont été calculés dans ma petite tête ( fatiguée ) avant le jour J. L’avion est bloqué à l’aéroport pendant des heures, il va faire trop froid, trop chaud, bébé pourrait avoir de la fièvre, mal aux dents… bref le sac à langer débordait. 10 couches, 2 bodys, 1 pyjama, 2 compotes en plus de ses repas prévus, des jouets à gogo, du doliprane pédiatrique, que du « au cas où » qui ne nous a finalement pas servi mais c’est tellement rassurant tout simplement! Et quand on est rassuré on voyage zen!
  2. LE biberon d’eau. Celui qu’il faut toujours avoir à portée de main pour hydrater bébé, mais aussi lui éviter les éventuelles douleurs aux oreilles liées au changement d’altitude, vous savez celles qui font si souvent pleurer les bébés au décollage… Bon on en a pas eu besoin non plus, mademoiselle a éclaté de rire quand l’avion s’est mis à vibrer de partout, mais idem que plus haut c’était bien de savoir qu’on l’avait à portée de main.
  3. Les jouets / doudous. Le duo gagnant. Et oui ils deviennent vite indispensables dans les moments d’attente, parfois un peu long pour un si petit être! Ici pas encore de doudou attitré, mais par contre un anneau à mâchouiller à l’infini a bien rempli son rôle de « diversion ».
  4. Un porte bébé serait un allié de taille. Je le dis, car justement nous n’en avions pas. C’est simple, on l’a regretté tout le long. Nous avions 6 valises, et un bébé ( + mon sac à main ) à porter. Seulement 4 bras. Faites le calcul, je vous laisse visualiser… Ne me remerciez pas c’est cadeau.
  5. Bon si vous n’avez pas de porte bébé, sachez que dans la plupart des grands aéroports il existe un service de poussettes de prêt, comme pour les fauteuils pour handicapés ( souvent au même endroit ). Elles sont en libre service, mais si vous ne les trouvez pas n’hésitez pas à demander au personnel de bord! Evidemment nous ne l’avons découvert qu’au retour, mais ce fût tout de même d’une aide précieuse.
  6. Les familles avec enfants en bas âge ( et les femmes enceintes d’ailleurs ) bénéficient TOUJOURS d’un droit aux accès prioritaires, que ce soit pour passer les contrôles de sécurité ou pour l’embarquement. Il ne faut pas hésiter à se manifester, bien que souvent les hôtesses en ouvrent l’accès d’elles-mêmes avec le sourire. Quel bonheur de doubler tout le monde, et d’arriver comme par enchantement les premiers avec un sourire satisfait! Un conseil ne vous en privez pas! L’effet sur le moral est ( de mon point de vue ) le même qu’une grasse matinée en semaine, ou un gain aux jeux à gratter.
  7. Si le service est gracieusement demandé aux restaurateurs de l’aérogare, il est souvent possible d’y faire réchauffer les petits pots. En effet il est par contre difficile de trouver un micro-ondes pour le faire soi-même… Pas d’inquiétude, bébé pourra ensuite se régaler tranquillement, beaucoup d’infrastructures sont disponibles à cet effet. Idem pour le change.
  8. Puisqu’on parle du change, une vieille serviette destinée à éviter de poser bébé à même la table à langer de l’aéroport ( et qui contient donc bien au chaud les germes de tous les bébés du monde qui sont passés juste avant ) devient vite un indispensable du sac à langer, qui je le souligne ici est autorisé comme bagage à main en cabine en plus de ce qui est habituellement toléré.
  9. Le sac à langer peut contenir du lait en poudre, des petits pots, et même une bouteille d’eau si elle est destinée à bébé. C’est le seul liquide que vous ne verrez pas partir à la poubelle dans les mains des agents chargés de la sécurité lors des contrôles. L’idéal est également de prévoir des échantillons pour les produits de change, plus petits et donc moins encombrants, ils seront acceptés en cabine! Sachez par contre qu’il peut vous être demandé de goûter le lait infantile… ( on sait jamais des fois que vous prévoyez d’empoisonner le pilote en lui proposant un verre de lait… ).
  10. Une fois confortablement installés dans l’avion le personnel propose aux parents de bébés voyageant sur les genoux ( notre cas ) une petite ceinture à fixer sur la nôtre, afin d’attacher bébé. Ainsi tout le monde a droit à son lot de sécurité! Un petit sachet contenant un masque à oxygène nous également été fourni, mais dieu merci on n’a pas eu à l’ouvrir. Une manière de constater que tout est fait et pensé pour le bien être de nos amours en avion, rassurant non?
  11. Je n’ai pas été confrontée à cette situation, mais j’ai lu que si bébé pleure lors du décollage et refuse le biberon d’eau, un simple objet ( ou le doigt propre d’une Maman ) à téter peut faire des miracles contre le changement d’altitude qui dérange!
  12. Durant le vol l’air est plus sec, et la température plus basse: une petite couverture toute douce et hop voilà un bébé bien au chaud! Ne pas hésiter à lui proposer régulièrement à boire aussi, conseil bienveillant de notre pédiatre…
  13. Etant une Maman légèrement maniaque et phobique des microbes, j’ai jugé utile d’emporter avec nous un gros paquet de lingettes: idéal quand les petites mains trop curieuses se baladent partout… partout.
  14. Emballer la poussette ( qui a voyagé en soute ) soigneusement avec du papier bulle avant le départ pour l’aéroport n’aura pas été un luxe: vu son poids ( 13kg ) on a dû la faire voyager en soute en deux parties, et la récupérer aux bagages hors format. En effet seules les poussettes cannes ultra légères sont autorisées en cabine. A méditer lors du choix de la poussette si on est fan de voyages…
  15. Enfin un baptême de l’air… ça n’arrive qu’une fois dans une vie! Alors… ça s’immortalise non? On oublie pas de filmer la réaction de bébé lors de son premier décollage, souvenir précieux à conserver bien au chaud! Pour sa part Aïnoha aura son lot de photos et de vidéos, certaines à ressortir le jour de ses 18 ans tiens!

images

 

 

 

 

 

Forcément quand le trajet se passe bien ça met dans de bonnes conditions pour démarrer les vacances. Atout non négligeable d’une bonne organisation! Je l’ai bien compris: l’organisation c’est la vie en fait… Cela ne nous a pas évité quelques erreurs, comme l’oubli du porte bébé. Mais c’est en faisant des erreurs qu’on apprend il paraît, cependant je vous laisse apprendre ici des miennes ça vous évitera une tendinite qui sait… Ne me remerciez pas. N’appréhendez pas. Promis ça se passe bien en fait! Et bon vol!

 

Alors comment se sont passés les baptêmes de l’air par chez vous?

 

Publicités

8 commentaires sur “Prendre l’avion avec bébé: mes petites astuces qui facilitent drôlement la vie.

Ajouter un commentaire

  1. Mais oui, le porte-bébé ! La vie ! Encore enceinte et j’ai déjà le mien lol ! Il va me sauver dans mes escaliers, mais aussi dans l’appart quand bébé pleurera. J’ai vu a l’action une copine qui a survécue 2 semaines sans et après une fois que le bébé était calé dedans contre Maman, ca n’a plus rien à voir !

    Ça va être un de mes essentiels je pense !

    Merci pour tous les autres conseils qui me seront bien utiles. On ne compte pas s’arrêter de voyager 😉

    Aimé par 1 personne

      1. c’est exactement pour ça qu’on a décider de laisser tomber les nacelles et cosy. On opte pour porte bébé et poussette évolutive mais pas les trio encombrants 😉

        Aimé par 1 personne

      2. Les trios ont leurs avantages, mais comme tu le dis c’est encombrant ça c’est clair… on est très contents de notre poussette mais par contre en soute elle est bien lourde oui 😉

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :