Tu es malade mon bébé…

Je me suis réveillée toute bizarre ce matin Maman, c’est drôle pourtant j’ai dormi si longtemps! Je suis toute fatiguée, et puis j’ai…chaud. Non merci Maman je n’ai pas très faim, oui tu as raison d’habitude j’adore la framboise… mais là… je n’en ai pas envie. D’accord je veux bien boire un peu d’eau, on dirait que tu y tiens tant. Pourquoi Maman? Qu’est ce que j’ai? Oh dis moi! C’est pas rigolo tu sais? C’est la première fois que je suis comme ça. Oh Maman aide moi s’il te plait! Pourtant je suis dans tes bras, j’ai eu mon bisou magique, alors pourquoi j’ai toujours aussi chaud? Maman, tu n’arrives pas à faire partir cette vilaine toux? Je pleure… pardon Maman je ne peux pas faire autrement. Je n’arrive pas à contrôler. Je ne suis pas bien. Je pleure Maman… j’ai besoin de toi, je suis perdue…Ne me laisse pas toute seule, je n’arrive pas à m’endormir. Fais partir tout ça Maman, fais moi rire à nouveau. Je veux qu’on aille jouer dehors comme la dernière fois! Fais moi découvrir les fleurs j’aime tellement ces moments! Mais pour l’instant je pleure… reste près de moi rasure moi… je veux rester dans tes bras. Ne me laisse pas. Tu me le promets?

« Oui… je sais ce que tu as. Aujourd’hui pour la première fois de ta vie tu es malade ma chérie. Te souviens-tu du premier jour que l’on a passé ensemble? Je t’ai chuchoté à l’oreille que je ferais tout pour te protéger. Oui tout. Mais…malheureusement il y a des choses contre lesquelles je ne pourrais rien. La maladie en fait partie. Je te l’ai expliqué ça aussi, je t’ai expliqué que parfois tu vivras des moments moins agréables, c’est comme ça, c’est la vie. Ce dont tu peux être certaine c’est que je serais toujours là pour toi. Alors ce moment difficile nous allons le traverser ensemble, je vais t’accompagner, tout faire pour qu’il dure le moins longtemps possible.

bébé-malade

Je dois t’avouer une chose: je ne m’y attendais tellement pas. Comme quoi on ne peut pas être parfaite, te laver les mains plusieurs fois par jour, te couvrir, t’éviter tout contact avec une personne enrhumée n’aura pas suffit finalement à t’éviter l’apprentissage des aléas de la vie. Ce matin la pédiatre t’a appris un nouveau mot, un mot que j’espérais que tu entendes un peu plus tard: « Rhinopharyngite« . Oh elle n’en est qu’a ses débuts cette vilaine, tes bronches sont à peine touchées. Mais ton petit corps lui souffre bel et bien, ton petit nez peine à te faire respirer correctement, et cette fièvre reste tenace malgré mes soins. Ta respiration, rapide et bruyante, m’avais bien alertée il y a deux jours. Mon instinct maternel a été le plus fort. Plus fort que ce thermomètre mal réglé, qui affichait 36,8 alors que je trouvais ton front brûlant… plus fort que la secrétaire de la pédiatre qui me disait d’attendre 48h car souvent « ça finit par passer »…

N’aie pas peur ma puce, nous avons la solution. Promis tu guériras vite. Un beau matin tu vas te réveiller et ces vilains monstres que sont ces nouveaux mots vont partir. « Fièvre », « Rhino », « Courbatures » et les autres ne seront plus que de l’histoire ancienne. Du moins pour quelques temps. Car je dois t’avouer ma princesse, que c’est malheureusement le début d’une longue série. Une série qui parsèmera toute ta vie de points sombres. J’espère simplement que ce seront des monstres aussi faciles à faire fuir que ceux que tu es en train de combattre en ce moment.

Un frisson m’a parcouru le dos cette nuit: je nous imaginais entendre un verdict plus grave, dans ce cabinet pédiatrique. Je nous imaginais dans une chambre d’hôpital, toi toute pâle dans un lit à barreaux, et moi en larmes, essayant de te cacher ma détresse. J’ai eu une puissante pensée pour ces parents qui n’ont finalement pas entendu le mot « rhinopharyngite » en ce jour qui a changé leurs vies, ces parents qui ont revêtu leur cape de super héros et qui se battent chaque jour aux côtés de l’amour de leurs vies, sans pouvoir avoir la certitude que demain tout ira mieux. Vous méritez toute l’admiration et la force du monde. Oui les monstres « Cancer », « Chimio », « Handicap » et encore tant d’autres sont les plus redoutés ma chérie, et si la vie te donne la chance d’en être épargnée j’aimerais que tu gardes une pensée pour tous tes camarades qui n’ont pas connu ce bonheur… Ne les oublie jamais.

bébé-malade-chien-lapin-fièvre

Ma jolie Aïnoha, je te regarde en ce moment même dormir près de moi: tu me parais encore si petite, si fragile… Ces jours m’auront permis de me recentrer sur l’essentiel, peu importe si je suis à jour dans mes démarches administratives, ou si ma séance de sport a été efficace: le plus important c’est que tu ailles bien ma princesse. Mais là tu ne vas pas bien. Oh tu me sourie parfois, ma chérie, tu as décidément un caractère d’amour. Mais ton petit front si chaud me rappelle à l’ordre. Ton petit organisme est en train de livrer sa première bataille, à l’abri des regards. Le temps sera ton meilleur allié. En attendant plus que jamais je jouerais mon rôle de Maman, je vais faire en sorte que tu sortes grandie et forte de cette bataille. Fais moi confiance ma chérie. »

 

 

Dors mon bébé, je veille sur toi.

3 commentaires sur “Tu es malade mon bébé…

Ajouter un commentaire

  1. Courage courage Ainoha !

    Mini-Doudou est pas encore là et j’angoisse déjà rien qu’en lisant article. Comme vais-je réagir face à cette 1ère fois, j’avoue je n’y avais jamais pensé …

    Aimé par 1 personne

    1. J’y avais pensé mais pour plus tard, quand elle sera à la crèche! On est allées jouer avec des petits camarades deux fois seulement et voilà ça aura suffit! Mais je te rassure, avec des câlins et un peu de doliprane la fièvre est vite partie ici et mademoiselle a retrouvé sa forme 🙂

      J'aime

      1. On va rester positives en se disant que ça muscle ces défenses immunitaires ! Top si la demoiselle est de nouveau en forme.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :